Actualités

Accueil > Actualités
Trier par date de publication : croissante | décroissante
Trier par date de publication : |
ACTU VÉLO
Vélo expresS : dispositif mobilité inclusive - France 3 en parle !
Article paru sur France 3 Centre - Val de Loire le 7 octobre 2020 Tours : se remettre en selle, une formation à vélo pour rompre l'isolement des personnes en situation d'exclusion Deux associations se mobilisent pour permettre aux personnes en difficulté de retrouver une certaine autonomie dans les déplacements du quotidien. La capacité à se déplacer n'est pas garantie pour tous en France. Et le vélo peut, dans certains cas, être un outil précieux pour une réinsertion. Avec l'association AF3V (association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes), le collectif cycliste 37 (CC37) inaugure, ce mardi 6 octobre, le dispositif  "Vélo expresS". Au sens propre comme au sens figuré, il s'agit de "se remettre en selle". La mobilité inclusive, c'est permettre à toutes les personnes qui sont en difficulté de trouver une solution au quotidien. Selon nous, le peut en être une.Sophie Verdellet, AF3V, Resp. de projet "Vélo expresS" "En accompagnant l'utilisation de cet outil et en aménageant correctement les infrastructures, on peut aider les personnes en situation d'exclusion économique et sociale. Surtout celles habitant en périphérie des grandes villes ou en milieu rural, car c'est dans ces zones qu'il y a une plus grande dépendance à l'automobile et que les transports en commun sont moins performants", poursuit Sophie Verdellet.Expérimenté dans l'Essonne (91) en 2019, le dispositif "Vélo expresS" est cette année déployé dans le Rhône (Lyon) et l'Indre-et-Loire. A Tours, le Collectif Cycliste 37, habitué à cette problématique avec sa vélo-école pour adultes, a naturellement été choisi pour le mettre en place.La première session démarre ce mardi 6 octobre, avec 7 personnes inscrites, et se poursuivra jusqu'au 16 octobre :"Il s'agit de former ces personnes pour les rendre totalement autonomes à vélo, surtout dans le domaine professionnel : se rendre à un entretien d'embauche, sur un lieu de stage, de formation ou de travail", explique Fabien Frugier, éducateur mobilité à vélo pour le CC37. Les bénéficiaires de cette formation sont choisis par des structures qui œuvrent dans le domaine de l'insertion sociale ou professionnelle. Il s'agit de demandeurs d'emploi, de bénéficiaires du RSA, mais aussi de personnes qui sont dans une certaine solitude, en manque de soutien ou d'amitié."L'objectif est aussi de toucher des personnes issues des quartiers prioritaires de la Métropole, poursuit Fabien Frugier, le Sanitas ou les Rives du Cher, la Rabaterie ou la Rabière. Il n'y a pas que les zones péri-urbaines ou rurales qui sont concernées, il y a aussi des gens qui veulent lâcher leur voiture pour prendre le vélo sur des trajets urbains courts."Les prochaines sessions de Vélo expresS à Tours se dérouleront en 2021. Et l'AF3V espère bien convaincre d'autres départements pour rallier  ce dispositif dès l'an prochain. P. FERRET Lire l'article en ligne
Sophie POUILLY | le 08/10/2020
ACTU VÉLO
Plan vélo et mobilités actives : Pour l’AF3V, la parole des usagers doit compter !
Barbara Pompili, ministre de la Transition Ecologique, l’a exprimé en ces termes : « le pays est en train de vivre un moment vélo ». Et pour soutenir cette nouvelle dynamique, engagée au moment du déconfinement, l’État a décidé de frapper fort. Mi-septembre, la Ministre annonçait pour les deux années à venir le doublement du budget alloué au Plan vélo et mobilités actives. Mais pour l’AF3V, cette excellente nouvelle comporte des failles, relatives aux conditions d’attribution des fonds aux collectivités locales. On fait le point. Engagé par Elisabeth Borne en 2018, le Plan Vélo Mobilités actives, c’était une enveloppe de 350 millions d’euros sur sept ans, dédiée au cofinancement par l’Etat de projets d’infrastructures cyclables portés par des collectivités territoriales. Mais la Covid-19 est passée par là, et depuis le déconfinement, la pratique du vélo connaît un engouement sans précédent dans le pays. Pour Pierre Hémon, Vice-président de l’Association pour le Développement des véloroutes et voies vertes (AF3V), « on assiste à une formidable dynamique, même si la démultiplication des cyclistes engendre quelques conflits d’usage. Il faut dire qu’énormément d’infrastructures ne sont pas encore au niveau ! ». Une réalité que l’État semble avoir prise en compte, comme en témoignent les récentes annonces de Barbara Pompili. On pense en particulier au doublement, pour les deux ans à venir, du budget alloué au Plan vélo mobilités actives. De 50 millions d’euros annuels, celui-ci passera à 100 millions jusqu’en 2022. L’expertise des usagers, grande oubliée du plan vélo ! Engagée depuis plus de vingt ans pour porter la parole des usagers jusqu’aux aménageurs, l’AF3V salue cet effort sans précédent. Néanmoins, l’association pointe une faille majeure dans le dispositif : les conditions d’attribution de ces fonds supplémentaires aux collectivités. En effet, l’Etat n’impose aux aménageurs aucune concertation avec les usagers pour soutenir un projet. Pour Julien Dubois, Président de l’AF3V, « l’expertise d’usage des associations n’est pas reconnue. C’est très regrettable, parce que les aménagements cyclables réalisés sans concertation avec les usagers sont souvent en décalage avec leurs besoins. Et en matière de politique cyclable, nous n’avons plus le droit, ni le temps, de nous tromper ». Plus qu’une complète victoire, les annonces de la Ministre apparaissent donc davantage comme un premier pas, dont l’AF3V suivra avec attention la mise en œuvre. Contact presse : Elisabeth  Gerson - communication@af3v.org Télécharger le communiqué de presse .pdf
Sophie POUILLY | le 01/10/2020
ACTU VÉLO
Mai à vélo est lancé !
Des rendez-vous partout en France pour toutes et tous pour fêter le vélo.Un mois pour le découvrir sous toutes ses formes, le reste de l’année pour l’adopter et l’utiliser ! Après la tenue du premier comité de pilotage de Mai à vélo, la première édition de cette fête nationale dédiée au vélo est lancée ! En juin dernier, la ministre de la Transition écologique et solidaire et la ministre des Sports aux côtés de dix acteurs nationaux du vélo, annonçaient dans une tribune commune le lancement d’un mois de fête nationale célébrant la culture vélo dans l’ensemble de nos territoires. Pendant un mois, chaque année, Mai à vélo va mobiliser les acteurs du vélo dans tous les territoires autour d’événements cyclables. Ce sera l’occasion de partager avec le plus grand nombre l’ensemble des pratiques du vélo : mode de déplacement du quotidien, loisir, sport, tourisme… L’objectif ? Réunir une diversité de publics autour d’évènements populaires et pédagogiques. Écologique, bénéfique pour la santé, le vélo répond aux enjeux économiques, sociaux et sanitaires de nos territoires. Ces derniers mois, nous avons assisté à un élan inédit en faveur du vélo. Il s’agit maintenant d’inscrire cette dynamique dans la durée ! Les membres de Mai à vélo Avec le soutien du Ministère de la Transition écologique et du Ministère des Sports, le 16 septembre 2020, l’ensemble des partenaires s’est réuni afin d’officialiser la tenue de la première édition de Mai à vélo en 2021. Mai à vélo sera administrativement porté par l’Association pour Ia promotion et l’identification des cycles et des mobilités actives (APIC). Le bureau de Mai à vélo a été ainsi constitué unanimement : Président : Pierre Serne, Club des villes et territoires cyclables (CVTC)Vice-Président : Olivier Schneider, Fédération française des usagers de labicyclette (FUB)Trésorier : Patrick Guinard, Union Sport & Cycle (USC) Le comité de pilotage fédère 12 structures :• Ministère de la Transition écologique• Ministère des Sports• Agence de la transition écologique (ADEME)• Filière Nationale du Commerce et de la Réparation du Cycle et du Motocycle• Vélo & Territoires• Fédération Française de Cyclisme• Fédération Française de Cyclotourisme• Association Française pour le développement des véloroutes et voies vertes• Club des villes et territoires cyclables• Fédération française des Usagers de la Bicyclette• Union Sport & Cycle• Femmes en Mouvement L’appel est lancé !Dans les mois prochains, associations, collectivités, établissements scolaires, et entreprises pourront pleinement participer à la première édition de Mai à vélo. Les modalités pratiques seront bientôt communiquées, toutes les bonnes volontés seront les bienvenues ! Accédez à la TRIBUNE." Mai à vélo », une Fête nationale pour que vive l’engouement pour le vélo "Contact : contact@mai-a-velo.fr CP 25 sept 2020 - Mai à vélo est lancé !
Sophie POUILLY | le 30/09/2020
ACTU VÉLO
La Vienne à vélo
Présentation d'une boucle touristique à vélo La boucle tourisme à vélo Anjou – Touraine – Poitou, traverse 4 départements : La Vienne, les Deux-Sèvres, le Maine et Loire et l’Indre et Loire, et 3 Régions : la Nouvelle-Aquitaine, le Pays de Loire et le Centre Val de Loire. Ce projet consiste en la mise en place d’une boucle tourisme à vélo (partant à l’origine de l’axe Poitiers – Châtellerault) complémentaire à la Loire à vélo, la Vélo Francette V43, l’Indre à vélo, l’EuroVelo 3 (Scandibérique) ainsi qu’à Saint Jacques à vélo. La boucle, longue de 345 km présente des attraits touristiques, patrimoniaux et de loisirs : Présence de châteaux, attractions, destinations naturelles…Desserte de nombreux villages de caractèrePrésence de routes à caractère touristique peu fréquentéesRaccordement aux gares SNCF Objectif de la boucle Développer un produit loisirs/tourisme de qualité, pérenne et proche des attentes des touristes à vélo, sur un territoire attractif et accueillant.Proposer une offre touristique cyclable complémentaire aux autres itinéraires connus.Favoriser le développement touristique par l’apport de nouvelles retombées économiques sur notre territoire (sites touristiques, commerces, hébergements, restaurants). Un itinéraire tourisme à vélo Cet itinéraire emprunte des voies communales et départementales peu fréquentées. Il emprunte également des pistes sur d’anciennes voies ferrées (Chinon – Richelieu, Voie Sylvain Chavanel).Il s’adresse aux cyclistes itinérants (65km en moyenne/jour, 1 visite/jour, hébergement adapté aux vélos) mais aussi aux touristes en séjour et résidents (30km max/jour, visites…)La clientèle a une orientation très touristique de l’itinéraire (paysage, sites de visite, découverte…) avec des besoins d’informations, d’aires de pique-nique et de prestations (hébergement « vélo »).Il y a une forte attente sur la qualité des prestations : accueil, informations, jalonnement… Une boucle à vélo de 345 km La boucle Anjou – Touraine – Poitou a un objectif principal : relier le Futuroscope aux châteaux de la Loire. Cette boucle peut être séparée en deux pour faire 2 demi-boucles, ce qui permettrait aux cyclotouristes de faire une boucle plus courte et de passer par Monts-sur-Guesnes avec son Historial du Poitou (2022). Cette boucle reprend une partie de 5 grands itinéraires : La Loire à Vélo, La VéloFrancette V43, L’Indre à Vélo, L’Euro Vélo 3 (Scandibérique) et la Saint Jacques à vélo.Les demi-boucles reprendraient également deux pistes nationales, la voie verte Sylvain Chavanel Châtellerault – Monts-sur-Guesnes et la voie verte Chinon-Richelieu. Innovation : De l'hydrogène sur la boucle L’itinéraire traverse la Touraine Vallée de l’Indre, une communauté de communes qui s’est engagée dans le développement de la mobilité active en déployant deux stations de recharge hydrogène sur les communes de Bréhémont et d’Azay-Le-Rideau qui alimentent aujourd’hui les vélos à assistance hydrogène.Ce vélo H2 qui fonctionne avec des piles à combustible, permet une autonomie de plus de 100km et se recharge en moins de 3 minutes.La boucle Anjou Touraine Poitou, pourrait être la première boucle nationale à utiliser le Vélo H2. A venir : Actions sur le terrain Dans le cadre de la semaine nationale des véloroutes et voies vertes, une reconnaissance de deux parcours (Azay-Le-Rideau – Futuroscope à vélo hydrogène & Candes-saint-Martin – Futuroscope à VTC/VTT) sera proposée le Samedi 26 Septembre 2020. Les deux parcours seront coordonnés par PMO, Vélocité 86 & CA Pictave VTT.Un lancement de la boucle des châteaux pour l’été 2021, organisé par l’association PMO affiliée à l’AF3V (Association Française pour le développement des Véloroutes et Voies Vertes et l’association Vélocité 86 affiliée à la FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette). Télécharger le programme complet
Sophie POUILLY | le 16/09/2020
ACTU VÉLO
19ème Édition des Journées Nationales des Voies Vertes - Inscrivez votre événement !
Chaque année, l'Association française pour le développement des véloroutes et voies vertes - AF3V - fédère les Journées Nationales des Voies Vertes. Cette 19ème édition des JNVV s'inscrit à nouveau dans le cadre de la Semaine Européenne de la Mobilité qui a lieu du 16 au 22 septembre 2020. Cette semaine a pour objectif d'inciter le plus grand nombre de personnes à adopter une démarche éco-citoyenne pérenne en privilégiant les déplacements doux et alternatifs à la voiture particulière : transports publics, covoiturage, autopartage, vélo, marche...La Semaine de la mobilité, aussi inscrite à la Mobility week au niveau européen, décline son édition 2020 sous le thème : "Mobilité Zéro-émission pour tous !" Oyez, Oyez Associations et Collectivités ! Nous vous invitons à organiser une manifestation pour promouvoir les voies vertes de votre territoire. Les manifestations auront lieu de préférence le week-end du 19 et 20 septembre 2020, mais il est également possible de retenir une date différente, notamment les w-e des 12-13 ou des 26-27 septembre, pour tenir compte de contraintes locales. Votre événement peut aussi être conjugué avec les journées du patrimoine ! Votre manifestation peut prendre plusieurs formes : inauguration d'un aménagement, d'une voie verte,engagement de travaux ("première pierre ou premier coup de pioche"),randonnée découverte tout public, associée éventuellement à la découverte du patrimoine ou de produits locaux,réunion d'information ou de présentation d'un projet, avec visite de terrain éventuellement,manifestation festive, culturelle ou sportive... Toute animation permettant de créer un "évènement" autour d'une voie verte, existante ou "en devenir". Vous pouvez également proposer d'autres actions durant la semaine de la mobilité pour promouvoir d'autres déplacements quotidiens ou utilitaires, avec les scolaires, pour aller au travail, ou encore pour faire ses achats (50% des déplacements font moins de 3 km !). Votre manifestation peut éventuellement se coupler avec les Journées Européennes du Patrimoine ayant pour thème cette année "Patrimoine et éducation". ATTENTION : Pour la promotion et le recensement de toutes les manifestations, nous vous invitons à inscrire votre manifestation sur le site de l'AF3V, sur cette page : Valorisation le réseau - Inscrire un événement Inscrire un événementaux journées nationales des voies vertes Liste des événements 2020
Sophie POUILLY | le 21/07/2020
ACTU VÉLO
Région PACA : Transdev expérimente l’intermodalité entre bus et vélo
RAMDAM et l'une de ses associations membres, l'Aprovel, délégation régionale de l'AF3V, sont heureux de vous informer qu'à compter du mardi 2 Juin, la Métropole Aix-Marseille-Provence a décidé d'ouvrir le service vélos, installé dans les lignes 1 (Miramas – Istres – Fos-sur-Mer - Port-Saint-Louis-du-Rhône) et 2 (Martigues – Port-de-Bouc – Fos-sur-Mer – Port-Saint-Louis-du-Rhône ). 8 cars sont équipés pour le transport des vélos. Pour RAMDAM qui avait porté la demande de cette expérimentation et était associée aux concertations, ce service doit être communiqué largement aux cyclistes et notamment via les sites visités par les utilisateurs potentiels. Grâce à ce service, ces derniers pourront rejoindre les gares TER d'Istres, Fos-sur-Mer, Port-de-Bouc ou Martigues situées sur la ligne Marseille – Miramas par la Côte Bleue mais aussi la gare de Miramas située sur un nœud de réseau ferroviaire et desservie par les trains en provenance du sud-ouest et de Marseille, Avignon, Arles, Lyon et Paris. Ce service pourra bénéficier : aux cyclistes locaux pour des déplacements domicile-travail (Zone d'emplois de Fos – Etang de Berre), ou pour des déplacements de loisirs (parcours aller à vélo sur la voie verte / retour en transports collectifs ou inversement)aux utilisateurs de ViaRhôna, véloroute dont l'une des extrémités est Port-Saint-Louis-du-Rhône, ville non desservie par le train.aux cyclistes en provenance d'Arles ou des Saintes-Maries-de-la-Mer, souhaitant poursuivre leur randonnée à l'est de Port-Saint-Louis-du-Rhône en évitant la traversée sans aménagements cyclables de la Zone Industrielle. Dans l'immédiat, il n'est possible de communiquer autrement que par les 2 fiches horaires avec picto vélo (liens ci-dessous). Les clients seront informés par SMS, et à bord des véhicules (notice et mode d'emploi). La communication d'annonce et les relations presse démarreront début juillet et nous pourront alors vous transmettre, toute information avec liens utiles pour une communication plus complète. Nous souhaitons que ce service rencontre un franc succès dès le mois de juin. Sa pérennisation dépendra de l'utilisation que les cyclistes en feront et des résultats de son l'évaluation. Alain MICHEL pour RAMDAM et l'AF3V L’expérimentation conduite, du printemps 2020 au printemps 2021, avec un bilan d’étape 6 mois après le démarrage de l’opération, se déroule sur deux lignes du réseau Ulysse / La Métropole Mobilité, exploitées par le groupe TRANSDEV : Ligne 1 : Port-Saint-Louis-du-Rhône/Fos-sur-Mer/Istres/Miramas.Ligne 2 : Port-Saint-Louis-du-Rhône/Fos-sur-Mer/Port-de-Bouc/Martigues. À propos de RAMDAMLes 7 associations (environ 3 000 adhérents) qui agissent en faveur de l’usage du vélo et des modes alternatifs à la voiture des pays d’Aix-en-Provence, d’Aubagne, de Marseille, de l’Ouest - Etang de Berre, de La Ciotat et de Salon ont décidé, en 2016, de se fédérer et de créer l’association RAMDAM pour être l’interlocuteur de la Métropole qui a la compétence transport et mobilité.Ces associations « se bougent les mollets et les méninges » pour que la Métropole Aix-Marseille-Provence prenne en compte les besoins, les propositions et les attentes des cyclistes et autres pratiquants de modes de déplacements alternatifs au sein de cette grande Métropole.Actuellement, le réseau associatif de RAMDAM est impliqué dans la mise en œuvre et le suivi des 15 actions du plan vélo métropolitain.
Sophie POUILLY | le 21/07/2020
ACTU VÉLO
Le Mont-Saint-Michel autorisé aux cyclistes !
Vélocité Avranches, association a toujours défendu un accès total et permanent au Mont-Saint-Michel à vélo, accès partiellement entravé par les arrêtés municipaux en vigueur. L'AF3V a soutenu l'association dans ses démarches de revendication et pétition pour que l'accès au Mont-Saint-Michel soit autorisé aux cyclistes dans son intégralité. La récente crise sanitaire a montré la force de notre véhicule préféré et l’engouement que toutes & tous peuvent avoir pour le vélo. Vous, associations et passionné(e)s, avez concrétisé, ces dernières semaines, ces solutions que le vélo nous apporte dans les moments difficiles. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de vous annoncer que suite à un nouvel appel de Vélocité, la circulation des vélos est autorisée pour cet été jusqu’au Mont-Saint-Michel. Finies, les restrictions d’horaire, finies, les restrictions d’espace : nous pouvons désormais accéder au Mont à toute heure, y compris par la route. Une fois sur place, des stationnements temporaires nous attendront à notre gauche, dans l’avant-cour des Fanils. Afin que vos déplacements se déroulent le mieux possible, nous recommandons aux cyclistes de ne pas gêner les piétons sur le platelage en bois et de n’emprunter ce trottoir qu’à pied. Sur la chaussée, attendez le passage d’une navette pour prendre le temps de rouler en toute quiétude sur la passerelle. Lorsqu’une navette est à l’arrêt, patientez derrière. Bonne route à toutes et à tous ! photo Nicolas Thomas - Lamanchelibre.fr
Sophie POUILLY | le 15/07/2020
ACTU VÉLO
Vélo expresS : Lancement du déploiement national
Au-delà de son potentiel touristique, le réseau des véloroutes et voies vertes (VVV) apparait, en périphérie des métropoles, comme un facilitateur d’intermodalité vectrice d’équité et de solidarité. L’AF3V qui agit au quotidien pour la réalisation et l’amélioration de ce réseau s’investit sur ces questions de mobilité inclusive et lance cette année son projet national Vélo expresS en partenariat avec les acteurs localement implantés dans les territoires.   En France, la capacité à se déplacer n’est pas garantie pour tous : environ 7 millions de personnes rencontrent encore des difficultés dans leur mobilité quotidienne. Les raisons sont multiples mais la dépendance à l’automobile est un facteur déterminant notamment en zones rurales et périurbaines. Et le tout-voiture pose un problème de taille pour les populations les plus précaires : le budget (permis de conduire, assurance, entretien, carburant…). Ainsi près d’un demandeur d’emploi sur 4 est amené à refuser une formation ou un travail par manque de moyen de déplacement selon l’étude Elabe « Laboratoire de la Mobilité inclusive : Mobilité et emploi » réalisée en 2017 pour le Laboratoire de la mobilité inclusive.   Pour répondre à ces fractures sociale et territoriale et permettre un désenclavement des périphéries, l’AF3V encourage, par le projet Vélo expresS, une modification durable des comportements de mobilité en promouvant l’usage du vélo dans les déplacements quotidiens grâce au réseau des VVV. Vélo expresS c’est avant tout un dispositif d’accompagnement permettant de renforcer les capacités individuelles à se déplacer par des formations de remise en selle ou de découverte du vélo. Initié en 2018 dans le département de l’Essonne en partenariat avec l’association Essonne Mobilités, le projet se développe en 2020 sur le territoire national grâce notamment au soutien de la Fondation Macif et la Fondation SNCF. Aussi deux nouvelles associations entrent dans le dispositif cette année : le Collectif Cycliste 37 basé à Tours et la Maison du Vélo Lyon. Vélo expresS à Tours : projet coup de coeur de la Fondation SNCF Grâce au soutien de la Fondation SNCF, Vélo expresS sera prochainement porté par le Collectif Cycliste 37 et s’implantera à Tours et sa périphérie. Riche de sa vélo-école et située entre plusieurs VVV, l’association collaborera avec l’AF3V pour accueillir et accompagner des femmes et des hommes privés de mobilité et en quête de solutions concrètes, économiques et écologiques pour accéder aux emplois, aux formations, aux commerces ou aux services.
Sophie POUILLY | le 15/07/2020
ACTU VÉLO
Inauguration de la Flow Vélo
Sandrine Derville, vice–présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge du tourisme, participera à l’inauguration de la Flow Vélo, ce 9 juillet 2020, à Salignac-sur-Charente (sous les halles).Aujourd’hui, la Région Nouvelle-Aquitaine est la 1ère région ciblée par les Français pour le tourisme à vélo. Un Français sur trois identifie la Nouvelle-Aquitaine pour des prochaines vacances à vélo. Elle est également la première destination européenne pour les tours opérateurs vélo avec plus de 500 offres d’itinéraires. Le marché du tourisme à vélo est en plein développement et la Nouvelle-Aquitaine, avec l’ensemble des départements qui la composent, dispose d’un potentiel permettant de répondre à ces aspirations. C’est forte de ces atouts que les élus régionaux ont adopté, en mai dernier, un Schéma Régional des Véloroutes, qui définit, en lien avec les collectivités locales, le maillage de l’infrastructure et le plan d’actions associé pour promouvoir les destinations cyclables de Nouvelle-Aquitaine. Anciennement nommée V92, la Flow Vélo, est une véloroute longue de 290 km, qui relie Thiviers en Dordogne à l’île d’Aix en Charente-Maritime. Après une incursion dans le Parc Naturel Régional du Périgord Limousin, elle rejoint Angoulême et propose aux cyclotouristes de découvrir les richesses patrimoniales, fluviales, maritimes, gastronomiques et viticoles des villes et territoires-phares de Cognac, Saintes, Rochefort et Angoulême. La Région Nouvelle-Aquitaine a réalisé plusieurs accompagnements financiers en soutien à l’amélioration de l’infrastructure de la Flow Vélo avec au total un accompagnement de près de 700 000 euros entre 2018 et 2019. Par ailleurs, la collectivité est partenaire de l’itinéraire et participe au comité d’itinéraire à hauteur de 10 000 euros par an sur la période 2019 / 2020. Contact presse :Rachid Belhadj 05 57 57 02 75 / presse@nouvelle-aquitaine.fr
Sophie POUILLY | le 09/07/2020
ACTU VÉLO
En France et en Europe, il faut huit emplacements vélos dans tous les trains !
Les jours qui viennent seront décisifs pour le couple train et vélo tant au niveau européen qu’au niveau national. En novembre 2018, dans le cadre de la révision du règlement des droits des voyageurs ferroviaires, le Parlement européen a voté à une large majorité la création huit places pour les vélos non démontés dans tous les trains neufs et rénovés.Ce qui est remarquable, c’est que ce texte ne conditionne pas son application à des considérations de sécurité ou autres contraintes techniques qui ne sont souvent que des échappatoires. En 2007, un texte reconnaissant le droit des cyclistes à voyager en train avec leur vélo avait déjà été voté par le parlement européen mais il était accompagné de considérations qui permettaient aux compagnies ferroviaires de s’en exonérer. Ce qu’elles ont souvent fait et pas seulement en France. Un vote du Parlement européen ne suffit pas. Pour être applicable, le texte doit être négocié avec le Conseil européen (les gouvernements). C’est ce qu’on appelle le trilogue car la Commission européenne s’invite au jeu pour rapprocher les deux parties et aboutir à un texte commun. Car sans accord, le texte est mis à la poubelle, ce qui arrive rarement. Retardé par le confinement le trilogue a repris récemment. La présidence croate souhaiterait un accord d’ici la fin de son mandat (fin juin) repris au second semestre par l’Allemagne. Certains États sont favorables à ce nouveau droit pour les cyclistes (l’Autriche, le Luxembourg) mais pas la France. Double jeu : pour le vélo à Paris, contre à Bruxelles ? L’engagement du gouvernement français en faveur du vélo, notamment Elisabeth Borne, va aussi être testé au niveau national. Les efforts des organisations de promotion du vélo pour introduire la création de huit places vélos non démontés dans les trains en France dans la loi d’orientation des mobilités (LOM) ont permis le vote d’un texte qui stipule que « les matériels neufs et rénovés affectés à la réalisation des services ferroviaires de transport de voyageurs… à l’exception des services urbains, prévoient des emplacements destinés au transport de vélos non démontés ». Mais l’application est renvoyée à un décret qui définira « le nombre minimal d’emplacements à prévoir en fonction des matériels concernés et des services auxquels ils sont affectés. » Il précise les exceptions dérogeant à cette obligation générale ainsi que les conditions de sa mise en œuvre. Nous y sommes. Le projet de décret a été envoyé à la  FUB avec qui nous avons travaillé pour le modifier dans le sens attendu par les cyclistes. La FNAUT, la FUB, FNE, l'AF3V, les amis de la Nature, CyclotransEurope ont écrit à Elisabeth Borne pour lui signifier que les huit emplacements vélos dans chaque train étaient non négociables. Autre initiative, la coalition des organisations de promotion du vélo (FNAUT, FUB, AF3V, FNE, Amis de la Nature, Vélorution , CycloTransEurope , MDB-IDF, et bien d’autres) ont aussi écrit une lettre commune à Jean-Pierre Farrandou, président de la SNCF, pour demander à le rencontrer et renouer une concertation régulière. Enfin, la prochaine Vélorution manifestera dans la bonne humeur pour huit emplacements vélos dans les trains. CycloTransEurope en sera. Une action aura lieu devant une gare.Venez nombreux : samedi 4 juillet à 14 h place de la Bastille. Communiqué CycloTransEurope, délégation départementale AF3V pour Paris et délégation d'itinéraire EuroVelo 3
Sophie POUILLY | le 23/06/2020
    articles de 1 à 10     
Recevez toutes nos actualités et événements

AF3V

L'association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes est une association d'usagers qui œuvre à la création d'un réseau ambitieux et cohérent d'aménagements sécurisés, accessibles et de qualité pour les déplacements en modes actifs sur l'ensemble du territoire français.

Contact

info@af3v.org

03 44 60 11 63

Copyright Ⓒ 2020 - Tous les droits sont réservés AF3V