EV4 : La Vélomaritime, de Saint-Valery-en-Caux à Dieppe

Accueil > Résultats de recherche > EV4 : La Vélomaritime, de Saint-Valery-en-Caux à Dieppe

Code de conduite à l’usage des voies vertes

Piétons, cyclistes, rollers, personnes à mobilité réduite, cavaliers, respectons nous mutuellement et sachons partager en bonne intelligence un espace ouvert à tous.

Pour éviter les conflits entre utilisateurs n’ayant pas toujours les mêmes besoins, les mêmes attentes, ni les mêmes vitesses de déplacement, gardez à l’esprit que cet espace est ouvert à tous les usagers non motorisés.

En donnant la priorité aux plus lents, voici 10 règles pour favoriser le respect mutuel et garantir la convivialité des voies vertes.

  1. En vous déplaçant, tenez-vous le plus sur la droite de la voie pour laisser suffisamment de place pour vous doubler ou vous croiser.
  2. Avertissez de votre venue (sonnette obligatoire sur les vélos), ralentissez et gardez une distance de sécurité lorsque vous doublez ou croisez d’autres usagers. Tenez compte des enfants, ou des animaux, qui peuvent avoir des mouvements inattendus.
  3. Si vous êtes en groupe, sachez ne pas prendre toute la largeur de la piste et mettez vous en file pour laisser les autres usagers vous croiser ou vous doubler.
  4. Ne stationnez pas au milieu de la voie. Choisissez un espace dégagé pour vous arrêter. Utilisez les bas-côtés ou les espaces de repos lorsqu’ils existent.
  5. Restez dans l’emprise de la voie et de ses abords aménagés. Respectez les plantations, le mobilier et les aménagements mis à la disposition de tous (tables, bancs, panneaux d’informations,…). Utilisez les toilettes et les poubelles lorsqu’elles existent. A défaut, emportez vos détritus avec vous.
  6. Respectez les propriétés et la quiétude des riverains.
  7. Propriétaires de chiens, tenez votre animal en laisse. Evitez de barrer tout passage avec votre laisse.
  8. Cavaliers, circulez sur les zones autorisées, à l’allure imposée.
  9. Lorsqu’un itinéraire est autorisé à certains véhicules motorisés (véhicules de service, de secours, d’entretien, riverains, engins agricoles), laissez leur la place pour passer.
  10. Au bord de l’eau, respectez la tranquillité des pêcheurs. A l’inverse, pêcheurs, veillez à ne pas encombrer le chemin avec vos cannes à pêche (qui risqueraient de plus d’être endommagées).

Enfin, un « bonjour » et un sourire ne représentent pas le plus grand des efforts à faire en parcourant une voie verte !

NB : Le code de la route considère le roller comme un piéton et le cycliste comme un véhicule !

×
Résumé

De Saint-Valery-en-Caux à Dieppe, la Vélomaritime® n’est jamais très loin de la Côte d’Albâtre, mais si vous rêvez de plages et de baignades, il faudra sortir momentanément de l’itinéraire pour accéder à la mer. Cette étape passe par de hauts-lieux du tourisme cauchois et on veillera à prévoir un peu de temps pour visiter a minima Veules-les-Roses et Varengeville-sur-Mer, en plus de Saint-Valery-en-Caux et de Dieppe. Au détour des chemins, on découvre de beaux manoirs et des fermes typiques aux bâtiments faits de brique et de silex.

Le terrain n’est pas plat. Il faut tout d’abord traverser plusieurs vallées correspondant à des fleuves côtiers (le Dun, la Saâne et la Scie) et le reste de l’itinéraire présente des ondulations de faible amplitude. Entre Veules-les-Roses et Quiberville, on peut regretter la large utilisation des départementales D68 et D75 qui ne sont pas appropriées à la promenade.
 

< Étape précédente : Fécamp => St-Valéry-en-Caux                                                                                                                                   Dieppe => Le Tréport : Étape suivante >

Description

Situation

Cet itinéraire fait partie de l’EuroVelo 4, Véloroute de l'Europe Centrale, qui relie Roscoff (dans le Finistère) à Kiev (en Ukraine) en passant successivement par sept pays.  En France, l'EV4 a été baptisée « La Vélomaritime ». Elle longe la côte de la Manche puis de la mer du Nord, de Roscoff à Bray-Dunes en parcourant 1.470 kilomètres. L'itinéraire décrit ici se situe sur l’ancienne Véloroute du Littoral dans le département de la Seine-Maritime (Normandie) et plus particulièrement sur le plateau du Pays-de-Caux. Il longe la côte d’Albâtre et ses hautes falaises de craie qui s’étendent du Havre au Tréport. 

Caractéristiques techniques

Type de voie. La quasi totalité de l’itinéraire est en route partagée et emprunte des petites routes ou chemins ruraux peu fréquentés. Attention, toutefois à la D68 et à la D75 entre Veules-les-Roses et Quiberville qui échappent à cette règle avec une circulation nettement plus soutenue.

Sécurité. Sur tout le parcours des panneaux informent les automobilistes de la présence de cyclistes et les invitent à ralentir. Redoublez d’attention sur la D68 et la D75.

Jalonnement. Le jalonnement a été bien pensé et donne globalement satisfaction. Pensez toutefois à emporter le tracé de cette étape sous forme papier ou numérique. Nous avons deux exemples récents de route coupée en raison d’un éboulement de falaise.

Altimétrie. Le plus éprouvant sera sans doute la traversée de la vallée de la Scie à Pourville-sur-Mer. Ailleurs, l’altitude du plateau est comprise entre 40 et 60 mètres, ce qui rend les autres franchissements plus faciles.

  • distance : 36.4 km
  • altitude minimum : 3 m
  • altitude maximum : 98 m
  • dénivelé positif : 421 m
  • dénivelé négatif : 426 m

Coordonnées géographiques

Départ de Saint-Valery-en-Caux : 49.862667, 0.713486

Départ de Dieppe : 49.926468, 1.080297

Parcours (sens Saint-Valery-en-Caux - Dieppe)

De Saint-Valery-en-Caux à St-Aubin-sur-Mer 

Quelque soit le point de départ à Saint-Valery-en-Caux, il faut rejoindre par l’avenue Foch l’extrémité sud du bassin de plaisance où l’on trouve le panneau de jalonnement de la Vélomaritime® vers Veules-les-Roses et Dieppe. La montée sur le plateau est longue (5 km) mais pas difficile, à part un court passage à 6 %. Elle emprunte successivement la D20, la D68 puis la D468 jusqu’à Reuteville. La circulation automobile s’apaise à mesure que l’on progresse. À Reuteville, tourner à gauche jusqu’à Manneville-és-Plains. Prendre à droite la D4 puis à gauche jusqu’à Blosseville. Dans le village, après l’église, prendre la D37 à gauche jusqu’à Veules-les-Roses. On prendra le temps de visiter ce village labellisé « Plus beaux villages de France » (voir points d’intérêt). Sur la D37, au niveau de la station service, prendre la 1ère à gauche pour visiter Veules-les-Roses, et la 2ème à gauche pour continuer la route. On sort donc par la D68 qui nous mène à Sotteville-sur-Mer puis à Saint_Aubin-sur-Mer. Une piste cyclable serait appréciable sur cette route qui n’offre que peu d’intérêt mais est la seule possible actuellement (1 km après la sortie de Sotteville, la route de Saussemare permettait d’éviter en partie la départementale. Malheureusement, un effondrement de falaise en interdit l’accès depuis janvier 2019. S’en tenir à la signalisation locale.) 

De  Saint-Aubin-sur-Mer à Dieppe 

A la sortie de Saint-Aubin, l’ancienne Véloroute du Littoral faisait un long détour au sud jusqu’au Bourg-Dun puis remontait de l’autre côté du fleuve côtier jusqu’à la D75. Ce détour d’un peu plus de 5 km a été gommé par la Vélomaritime® … mais en juin 2019, cette variante existait encore. Continuer donc tout droit sur la D237 puis la D75 qui descend dans la vallée du Dun et remonte sur le plateau qui ne culmine plus ici qu’à 40 mètres d’altitude. Cette D75 ressemble à la D68, monotone et méritant un aménagement cyclable. Moins d’1 km avant d’arriver à Quiberville, en juin 2019, la Vélomaritime® hésitait entre poursuivre sur la D75 (jalonnement) et prendre à gauche la route des Plaines (cartographie) … l’important est de se retrouver à Quiberville au rond-point de la Mairie (là encore, on peut tenter une petite escapade vers la mer qui ne se trouve qu’à 1 km et offre une large plage de galets). Prendre à droite de la Mairie la rue du Lutin qui emmène tout droit à travers la campagne jusqu’à Blainville, dans la vallée de la Saâne. Là, un petit morceau de voie verte permet de sécuriser la traversée de la D127. On remonte ensuite sur 5 km par la D27 jusqu’à Varengeville-sur-Mer, point culminant de cette étape. Comme sa cousine Veules-les-Roses, Varengeville-sur-Mer offre plus d’un attrait et mérite une pause prolongée (voir points d’intérêt). La suite du parcours s’opère sur de petites routes ombragées et agréables, dans une campagne très prisée si l’on en croit le nombre de belles demeures qui jalonnent l’itinéraire. Malheureusement, une rue en sens interdit (empruntée par la Vélomaritime® dans le sens contraire) nous oblige à nous dérouter vers la D75 dont on dévale la pente jusqu’à la plage de Pourville-sur-Mer dans la vallée de la Scie. C’est là, près d’un parking, que démarre la Véloroute du Lin qui mène à Fécamp par l’intérieur des terres et sur une ancienne voie de chemin de fer. Avant de basculer sur Dieppe, il reste à gravir une dernière côte, et pas la moindre. Attention, la route de Pourville, ancien itinéraire de la Véloroute du Littoral permettant l’accès à Dieppe, est coupée depuis 2016 suite à un éboulement de falaise. Un itinéraire de déviation a été mis en place mais, la départementale ayant été rétablie en février 2020, il est possible que les vélos puissent à nouveau l’emprunter. Suivre donc la signalisation en place. A Dieppe, la Vélomaritime® passe par le front de mer puis suit le quai Henri IV jusqu’à l’Office de tourisme qui marque la fin de cette étape.

Parcours (sens Dieppe - Saint-Valery-en-Caux)

(à rédiger)

Les points d’intérêt.

L’AF3V n’est pas un Office de Tourisme. Le choix ci-dessous est purement subjectif et reflète la sensibilité des contributeurs. 

  • Saint-Valery-en-Caux. Le petit port de pêche, le front de mer, la Maison Henri IV, le cloître des Pénitents.
  • Manneville-ès-Plains. Église Notre-Dame et, près de l’église, un Manoir datant de 1460 ainsi que la maison « L’Oriflamme ».
  • Blosseville-sur-Mer. L’église aux vitraux remarquables, décorée pour la Fête de la Moisson (si vous passez entre début août et fin septembre).
  • Veules-les-Roses. Flâner le long de la Veules, plus petit fleuve de France (1.149 mètres) avec ses cressonnières et ses anciens moulins. Visiter l’Église St Martin, le centre ancien et pousser jusqu’à la plage.
  • Saint-Aubin-sur-Mer. Pousser jusqu’à la mer à 600 mètres pour découvrir la plus grande plage de sable de tout le département (ça change des galets qui font mal aux pieds!).
  • Quiberville et Ste-Marguerite. Pour le front de mer et les cabines de plage.
  • Varengeville-sur-Mer. Eglise Saint Valery et son cimetière marin où se trouve la tombe de Georges Braque. Le Manoir d’Ango, Le bois des Moustiers et le jardin Shamrock.
  • Dieppe. Grand port (pêche, plaisance, commerce et ferry Transmanche). Sa grande plage. Le quartier du Pollet. Le château-musée. L’église St-Jacques.

Accès en transports en commun.

Gare de Yvetot : sur la ligne Paris-Le Havre puis Bus Région jusqu’à Saint-Valery-en-Caux. Vérifier au préalable si le bus pourra emporter vos vélos. 

Dieppe : 

Par le train : Gare SNCF de Dieppe - Paris-Dieppe (via Rouen)

En autocar : Flixbus avec Rouen ou Paris, Compagnie VTNI avec Saint-Valery-en-Caux, Compagnie Cars Denis avec Eu/Le Tréport (attention, vérifier que ces autocars peuvent transporter des vélos)

En ferry : liaison Newhaven-Dieppe 

Prolongements possibles 

A Saint-Valery-en-Caux :

La Vélomaritime® se poursuit en direction de Fécamp. Voir La Vélomaritime®, de Fécamp à Saint-Valery-en-Caux

A Dieppe :

Grand angle sur la Vélomaritime® en Seine-Maritime.

En Seine-Maritime, La Vélomaritime® emprunte le tracé de l’ancienne Véloroute du Littoral créée dans les années 1990. Du Havre au Tréport, sur près de 180 km, cet itinéraire permet de parcourir le littoral de la Côte d’Albâtre, ses grands ports comme Le Havre, Fécamp, Dieppe et Le Tréport, ses sites touristiques majeurs comme Étretat, Saint-Valery-en-Caux ou Veules-les-Roses. C’est un parcours magnifique, avec des paysages époustouflants et des sites remarquables côté mer (hautes falaises de craie et valleuses), mais aussi côté intérieur la découverte du Plateau de Caux Maritime, ses cultures de lin, ses chemins creux, ses vallées, ses clos-masures, ses manoirs, ses villages aux maisons de brique, grès et silex. Le littoral du Pays-de-Caux étant bordé de hautes falaises, on ne verra la mer de près qu’au débouché de quelques vallées majeures ou aux abords de valleuses, ces vallées sèches suspendues à mi-falaise si caractéristiques de la géomorphologie locale. Cette géographie particulière rend l’itinéraire parfois très sportif avec des enchaînements de dénivelés autour de 100 m entre le plateau et la mer mais surtout des montées raides à 10% voire plus. Cela rend le parcours difficile pour les familles et les vélos chargés. Ce circuit unique doit donc être réservé aux cyclistes adultes et entraînés (ou VAE). Autant dire que cette véloroute du littoral est loin de respecter la charte des véloroutes et voies vertes qui impose que les pentes ne soient pas supérieures à 3 % !! La mer est à ce prix ... 

Caractéristiques techniques

La Vélomaritime® en Seine-Maritime est tracée essentiellement en voie partagée. Sur 80% à 90% du parcours, elle emprunte des petites routes ou chemins ruraux assez peu fréquentés (sauf en été) et suit des routes à la circulation importante sur 10 à 20% de l’itinéraire. Attention donc sur ces départementales circulées et dangereuses où il n’existe pas d’aménagements pour sécuriser les cyclistes (bandes ou sur-largeurs). Citons entre autres la D11 entre Étretat et Bénouville, la D53 entre Néville et Saint-Valery-en-Caux, la D68 avant et après Sotteville-sur-Mer et la D313 de Berneval-le-Grand à Biville-sur-Mer, 

Sur tout le parcours des panneaux sont posés pour inciter les autos à ralentir et les avertir de la présence des cyclistes (« Partageons la route », « Automobilistes, modérez votre vitesse », et « Présence de cyclistes »). 

Des panneaux indiquant la direction et parfois les distances rendent le jalonnement assez efficace : on trouve presque toujours sa route sauf à de rares endroits où les panneaux ont disparu par vandalisme et/ou manque d’entretien (mais il suffit quelquefois d’un seul panneau manquant pour gâcher une promenade). Aucun panneau n’indique le plan général de l’itinéraire. Pour éviter de mauvaises surprises, il faudra donc compléter ce jalonnement par un outil numérique (trace GPS ou consultation de la cartographie AF3V) ou par des cartes classiques comme les cartes IGN TOP100 « Tourisme et vélo » n°107 pour la partie allant du Havre à Criel-sur-Mer et n° 103 pour es quelques km de Criel-sur-Mer au Tréport.

A ce jour (avril 2020), il n’existe pas encore de vélo-guide concernant La Vélomaritime® mais un ou plusieurs guides devraient voir le jour pour l’inauguration officielle prévue à l’été 2021.

 

Dernière mise à jour: le 27 mars 2020

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation

Caractéristiques
height
DISTANCE
38,3km
TYPE DE VOIE
Voie partagée
NATURE DE LA VOIE
Routes en voie partagée
REVÊTEMENT
Bitume
Activités possibles
Vélo de route
Vélo tout chemin/tout terrain
 
De ST VALERY EN CAUX à DIEPPE
Photos AF3V
Manoir
Manoir
© AF3V
Le Manoir d'Ango vers Varengeville
Chemin
Chemin
© AF3V
Un chemin creux entre Pourville et Varengeville
Dieppe
Dieppe
J. Savary
Le port de Dieppe
Partageons
Partageons
© AF3V
Un chemin peu circulé et bien signalé, ici après Quiberville-sur-Mer
Photos des usagers
Pourville-sur-Mer
Pourville-sur-Mer
S.Bodart
Après Dieppe, il faut d'abord remonter la falaise pour admirer ce spectacle sublime de la côte d'Albâtre vers Pourville-sur-Mer
la véloroute
la véloroute
S.Bodart
Route étroite et tranquille, le bonheur de rouler vers cet horizon lointain qui plonge dans la mer.
Veules-les-Roses
Veules-les-Roses
S.Bodart
Veules-les-Roses, un joyau de la côte d'Albâtre. Eaux vives bordées de mille fleurs.
Dieppe
Dieppe
S.Schepens
Vue du château
Panneau vélo route
Panneau vélo route
S.Schepens
A l'approche de Veules-les-Roses

Site consacré à la Vélomaritime : https://www.lavelomaritime.fr/

×
×
Recevez toutes nos actualités et événements

AF3V

L'association française pour le développement des véloroutes et des voies vertes est une association d'usagers qui œuvre à la création d'un réseau ambitieux et cohérent d'aménagements sécurisés, accessibles et de qualité pour les déplacements en modes actifs sur l'ensemble du territoire français.

Contact

info@af3v.org

03 44 60 11 63

Copyright Ⓒ 2020 - Tous les droits sont réservés AF3V