Accueil du site > Les VVV de France > Carte nationale interactive > Fiche VVV

Voie Verte Saint-Affrique à Saint-Jean-d'Alcapiès

 



Type de la voie : Voie Verte

Nature de la voie : Voie ferrée

Localisation : de Saint-Affrique à Saint-Jean-d'Alcapiès

Longueur : 8 Km

Département, Région : Aveyron (Midi-Pyrénées)

Villes traversées (ou très proches) : Saint-Affrique, Saint-Jean-d'Alcapiès,

Activités possibles :

Course à pied
Marche
Vélo de course ou route
Vélo tout chemin VTC
Vélo tout terrain VTT

Revêtement : Stabilisé bien roulant

Résumé / Descriptif :

Cette Voie Verte, créée par deux communes sur une ancienne voie ferrée, monte de Saint-Affrique au bord de la Sorgues, à Saint-Jean-d’Alcapiès, sur les avant-Causses (pente moyenne 3,6%). L’aménagement est inachevé en 2009 (ponts ouverts de façon provisoire, inaccessibles en chariot).
C’est un agréable parcours, mi-ombre, mi-soleil, qui permet d’atteindre un petit village qui a créé une maison communale des énergies renouvelables (voir : www.alcapia.fr).

 

 

 

 

 

Carte

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation

Voir en plein écran

 

Situation
Cette Voie Verte est aménagée sur l’ancienne voie ferrée Saint-Affrique/ Tournemire, ouverte en 1874, pour relier Saint-Affrique à la voie ferrée Béziers-Bédarieux-Tournemine-Millau. Cette voie ferrée a été fermée en 1970. Ce sont les deux communes concernées qui ont réalisé l’aménagement, qui apparaît inachevé en 2009.
Caractéristiques techniques
Réalisée sur une ancienne voie ferrée, cette Voie Verte présente une bonne sécurité car les intersections sont rares et surtout avec des chemins peu circulés. À Saint-Affrique, la traversée de la D7, en plein virage, est dangereuse : soyez prudents.
Le revêtement, de largeur 2,5 à 3m, est en sable stabilisé posé sur l’ancien ballast qui a été conservé. Le sol est bien roulant.
Sur la première partie, on trouve 5 traversées de chemin avec des barrières en bois trop rapprochées (espace 0,80 à 0,90m) et qui se chevauchent, très difficiles à franchir.
Sur la deuxième partie, il y a, en 2009, quatre petits ponts dont le tablier n’a pas été refait totalement: sur ces ponts, deux grilles étroites (0,60m) sont posées, ce qui oblige les cyclistes à les franchir à pied.
À cause des barrières, et de ces ponts inachevés, la Voie Verte est impraticable pour les personnes en fauteuil.
La pente moyenne est de 3,6%, avec des sections plus pentues (Saint-Affrique altitude 330m, Saint-Jean-d’Alcapiès altitude 600m environ).
On trouve des toilettes au départ de la Voie Verte et quelques bancs sont posés, au bord de la Voie. Absence de jalonnement.
Le parcours
La Voie Verte commence à l’ancienne gare de Saint-Affrique, devenue le « Pôle Petite Enfance Les Pitchous», au Boulevard de la Capelle, à côté du supermarché et en face de la piscine.
NB : on peut commencer plus loin de l’autre côté de la Sorgues, sur une piste cyclable de 500m réalisée sur une ancienne voie ferrée. Elle commence aux HLM du Boulevard Carnot (rue des Tilleuls), franchit la Sorgues sur un viaduc -vue sur le Pont Vieux- et se termine Boulevard de la Capelle, à 300m du début de la Voie Verte.
Après avoir traversé le quartier de la gare, récemment réhabilité, la Voie Verte part en direction de Millau, parallèlement à la D99 mais en contrebas, et le long du ruisseau de Vailhauzy.
Elle est ombragée au départ, moins ensuite. Elle monte régulièrement avec une pente moyenne de 3,6%, parfois plus.
On longe une vallée encaissée en se rapprochant des pentes boisées du Causse. Le parcours offre des vues agréables sur les prairies, la vallée, les falaises, …
Vers la fin, sur un viaduc, observez, en dessous les filins et les passerelles d’un « Acroparc ».
Au Km 8, la Voie Verte s’achève au-dessus du petit village de Saint-Jean-d’Alcapiès (163 habitants).On voit à droite la ferme fortifiée « Castel Crémat » et en dessous Alcapia, la Maison des Energies Renouvelables, maison communale. (voir : www.alcapia.fr). À cet endroit, sur la Voie Verte, on trouve des panneaux d’information sur les énergies nouvelles, et une éolienne qui alimente Alcapia.
Attention, aucun bar et commerce sur la Voie Verte, excepté une buvette à Saint-Jean-d’Alcapiès.
Pour prolonger la balade
L’AF3V demande que la Voie Verte soit prolongée sur l’ancienne voie ferrée jusqu’à Tournemire, au pied de Roquefort-sur-Soulzon.
Ce joli village, où se trouve les 7 entreprises produisant le fromage Roquefort, se situe à 8 Km seulement de Saint-Jean-d’Alcapiès. Mais la route qui va à Roquefort, par Massergues, monte très fort sur 6 Km. Les vues sont très belles, sur ce parcours réservé aux cyclistes sportifs.
À voir
Saint-Affrique : l’église, les quais de la Sorgues et le Pont Vieux (XIV ème siècle).
Saint-Jean-d’Alcapiès : Alcapia, maison communale (www.alcapia.fr).
Roquefort-sur-Soulzon (à 8 Km) : joli village et caves des producteurs du fromage Roquefort (avec visites).
St-Jean-d’Alcas : village fortifié.
Vélorail du Larzac à Sainte-Eulalie-de-Cernon (à 18Km) (voir : Vélorail du Larzac).
Boucle possible
Il est possible de faire une boucle revenant à Saint-Affrique, par des routes qui montent au début (réservé aux cyclistes adultes peu chargés). A St Jean-d’Alcapiès continuer sur la route jusqu’à Massergue, puis St-Jean-d’Alcas (montée !). Poursuivre sur la D516 qui descend jusqu’à St-Félix-de-Sorgues. Là prendre à droite la D7 qui suit la vallée de la Sorgues, jusqu’à Saint-Affrique (distance retour : 20km).
Voir des photos
Voir : Passes Montagnes .

Dernière mise à jour: le 31 juillet 2009.

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation


Photos AF3V


St-Jean-d'Alcapiès
J. Savary

Saint-Affrique
J. Savary

Inachevé
J. Savary

Vers Roquefort ?
J. Savary

Viaduc
J. Savary

Montée
J. Savary

Etroit
J. Savary

Début
J. Savary

Pont refait
J .Savary

Km 5
J. Savary

Sortie vers Lauras
J. Savary

Rampe
J. Savary

Photos des usagers


Viaduc
L.Lorengip

Aqueduc
L.Lorengip

Travaux en mai 2016
L.Lorengip

Beau parcours ! (29/08/2009)
"Très chouette cette voie verte qui permet de quitter Saint Affrique par l'est sans emprunter la RD 999 (route de Millau). Comme L'AFV le signale, les barrières sont très étroites. Il y en a plusieurs au début de la piste. Je passais sans m'arrêter, mais mon épouse avait peur de tomber et s'arrêtait. Je l'attendais en roulant lentement et elle me rattrapait à la barrière suivante, autrement dit on ne s'est pas beaucoup vus ! Comme d'habitude sur les voies vertes, nous avons trouvés des barrières à un endroit où un chemin de terre traversait la VV... vous l'avez compris, les barrières sont plus dangereuses que le chemin, où il ne passe strictement personne ! Le manque de signalisation m'a étonné : rien pour indiquer le départ de la VV, et aucun "stop" aux intersections (juste les barrières, de sympathiques panneaux "une voiture peut en cacher une autre" et des panneaux "interdit aux motos". À une traversée de route il y a un triangle et un panonceau "voie verte" à l'intention des automobilistes, mais le triangle et de type "traversée de piétons". Pour moi cela explique les traitement sommaire de certains petits ponts : on a dû oublier qu'il peut y avoir des cyclistes, le traitement de la voie est de type "chemin piétonnier" et non pas de type "voie réservée aux déplacements doux". De même, les garde-corps sur les ponts sont rehaussés à 1,15m environ, ce qui n'est pas assez pour les cyclistes (1,40m recommandé)... sans parler des chevaux qui sont autorisés sur le viaduc !!! Le revêtement est bon mais commence à se raviner bien entendu et les mauvaises herbes gagnent. Il faudra pas mal d'entretien. Il suffit de regarder la piste après Saint Jean : elle continue sur 800m environ avec le même revêtement mais elle n'est pas entretenu depuis un an ou deux (ravinement important et envahie par les mauvaises herbes). On peut se demander si le ballast de la nouvelle piste a été bien nivelé, à plusieurs endroits elle est en surface sur la nouvelle piste (il n'est pas couvert pas le sable de finition), mais au milieu et non pas de chaque côté (où roulent les cyclistes). Ce type de revêtement devrait être interdit aux chevaux : s'ils passent au galop sous la pluie les dégâts peuvent être impressionnants. La piste est reliée à un quartier résidentiel à Saint Affrique, ce qui est une bonne chose, mais la barrière (de gros cailloux) empêche le passage d'un fauteuil. D'autres accès seraient utiles pour les riverains. À part cela, encore une fois c'est très agréable. Nous avons mangé à Saint Jean d'Alcas (superbe village fortifié) avant de rentrer par la vallée de la Sorgue. Beaucoup de jolies maisons en pierre, des fontaines et peu de voitures... un vrai régal. "
Steve Jackson

 

Aucune information disponible à ce jour.