Accueil du site > Les VVV de France > Carte nationale interactive > Fiche VVV

Voie Verte de Salies-de-Béarn à Escos

 



Type de la voie : Voie Verte

Nature de la voie : Voie ferrée

Localisation : de Avenue de la Gare (Salies-de-Béarn) à Escos

Longueur : 8 Km

Département, Région : Pyrénées-Atlantiques (Aquitaine)

Villes traversées (ou très proches) : Avenue de la Gare (Salies-de-Béarn), Castagnède, Pont du Gave (Castagnède), Escos,

Activités possibles :

Course à pied
Fauteuil roulant
Marche
Roller-skating
Vélo de course ou route
Vélo tout chemin VTC
Vélo tout terrain VTT

Revêtement : Enrobé lisse

Résumé / Descriptif :

Cette courte Voie Verte, aménagée par le Conseil Général sur une ancienne voie ferrée, relie la jolie station thermale de Salies-de-Béarn à Castagnède et à Escos, deux villages béarnais.
D'abord en sous-bois sur la crête, elle descend ensuite dans la plaine et franchit le gave d'Oloron sur un beau pont de type Eiffel.
Cette Voie Verte, qui sera un tronçon de la Véloroute Pyrénées-Gaves-Adour (Véloroute du Piémont Pyrénéen V81), pourrait être prolongée de 7km dans la traversée de Salies-de-Béarn et au-delà jusqu'à Bellocq.

 

 

 

 

 

Carte

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation

Voir en plein écran

 

Situation
Cette Voie Verte a été aménagée par le Conseil Général sur une ancienne voie ferrée, et ouverte à l'automne 2013.
Elle constitue un tronçon de la Véloroute Pyrénées-Gaves-Adour (Véloroute du Piémont Pyrénéen V81).
Caractéristiques techniques
Nous décrivons cette Voie Verte après une visite effectuée le 15 septembre 2013, alors que les travaux de finition sont encore en cours. Aussi des éléments notés comme manquants existeront peut-être rapidement.
La sécurité sur cette partie de 8km est bonne, car les chemins traversés sont peu nombreux et peu circulés.
Le pont métallique de Castagnède a été sécurisé par la pose de grillages latéraux, mais le revêtement reste en tôle avec rivets saillants.
Le revêtement est en enrobé lisse, de 2,5m de large, sauf sur le dernier kilomètre à Escos qui est encore en graviers.
Ce revêtement est de qualité moyenne, et très inconfortable en roller (voir témoignage d'un usager en roller le 22-02-2015).
Les demi-barrières placées aux entrées sont faciles à franchir.
En Septembre 2013 il n'y a pas encore de jalonnements (directions et distances).
Des panneaux d'information sur les milieux traversés sont en train d'êtres installés au bord de la Voie Verte.
Absence de points d'eau et de toilettes au bord de la Voie Verte, mails il existe des toilettes publiques à Salies-de-Béarn dans le jardin face aux Thermes, et à la Mairie.
Accès depuis le Casino de Salies-de-Béarn
On peut rejoindre la Voie Verte depuis le parking du Casino de Salies-de-Béarn : allez au rond-point et passez devant le Casino où une piste cyclable a été créée sur le Boulevard Saint-Guily, puis au fond du parc du Casino. Cette piste cyclable vous amène au rond-point Sabou. En ce lieu, prenez en face l'avenue de la Gare, qui passe devant l'ancienne gare, devenue l'Ecole de Musique. Descendez jusqu'au carrefour avec l'avenue des Salines, départ de la Voie Verte (NB : à terme un itinéraire sera créé entre le rond-point du Sabou et le départ de la Voie Verte, en passant par l'avenue des Salines).
Le parcours
La Voie Verte commence à Salies-de-Béarn, au carrefour de l'avenue de la Gare avec l'Avenue des Salines.
Le chemin monte doucement dans un bois et franchit le Saleys sur un pont en pierre. Après cette longue montée ombragée (sur 3,5Km), la Voie Verte descend, toujours en sous-bois, sur un Km, et arrive dans la plaine du Gave d'Oloron au milieu des champs de maïs.
Après le hameau du Bourguet (maison de garde-barrière n°7), la Voie verte arrive à Castagnède (église) et à la maison de garde-barrière n°8. Il faut sortir à cet endroit, rue de Membrède, pour visiter le joli village béarnais.
Si vous le pouvez, déjeunez à : « La Belle Auberge », excellent restaurant avec un menu à 13€ à midi en semaine, vous vous en souviendrez ! (Tél. : 05 59 38 15 28, arrivez avant 13h).
Continuez sur la Voie Verte, qui traverse le Gave d'Oloron sur un pont métallique de type Eiffel. Il enjambe le Gave qui prend, à cet endroit aux profondeurs variées, des teintes allant du vert émeraude au bleu turquoise.
Depuis le pont, on voit, côté amont, la colline du « Pène de Mu » (sentier pédestre au départ de Castagnède).
NB : à l'automne 2013, prudence sur ce pont : roulez au milieu, car il y a encore sur les côtés, des fers (fixations des traversés) qui dépassent. Ils seront enlevés.
Au-delà du pont, la Voie Verte remonte, avec un revêtement neuf, jusqu'à la maison de garde-barrière n°9. L'accès au village d'Escos se fait là sur la droite (chemin de Sausset).
La Voie Verte continue à monter sur 1Km, en passant devant l'ancienne gare d'Escos. Elle se termine au Km 7,7, à la traversée de la RD936, route circulée.
Prolongement possible dans Salies-de-Béarn et jusqu'à Bellocq
Cette Voie Verte pourrait facilement être prolongée dans la traversée de Salies-de-Béarn à partir du Casino, car il existe déjà une promenade piétonne aménagée sur 800m de long sur l'ancienne voie ferrée, appelée l'Allée Verte. Elle est aujourd'hui inaccessible aux cyclistes à cause de barrières infranchissables.
Au-delà l'emprise de la voie ferrée est disponible jusqu'à Bellocq (6km), et une belle Voie Verte devrait y être créée.
Voir une carte
Voir une carte de la Voie Verte ici : Carte Voie Verte.

Dernière mise à jour: le 27 Février 2015.

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation


Photos AF3V


Plaine
J. Savary

Allée Verte
J. Savary

Thermes
J. Savary

Bois
J. Savary

Pène de Mu
J. Savary

Pont de Castagnède
J. Savary

Escos
J. Savary

Salies-de-Béarn
J. Savary

Photos des usagers


VV Salies
Gérard GoBois

VV Salies
Gérard GoBois

VV Salies
Gérard GoBois

guêpes tueuses
Jean Rejepatine

terminus de la mort
Jean Rejepatine

passerelle de la mort
Jean Rejepatine

route lisse vs gratton vv
Jean Rejepatine

infame gratton en devers
Jean Rejepatine

Gare, départ de la voie
JB Le Bourdon

Les salines
JB Le Bourdon

Pont eiffel escos
Pascal Franchini

une petite ballade (06/06/2017)
"Voie facilement accessible depuis l'ancienne gare de Salies de bearn a 2 minutes du casino, parking. Longue ligne droite de 8 km type veloroute bitumé pour tout le monde, agreable pont au dessus du gave d'oloron.puis fin a escos. je ne peut que souhaiter un prolongement de cette voie (ancienne ligne puyoo mauleon 70 km) seulement 8 km sur une un potentiel de 70 km, c'est dommage, le bearn est tres en retard en terme de voie verte c'est la seul 8 km, car ici rouler en velo cela signifie affonter des automobilistes aggressifs (vitesses sur excessives) et trafic intense (camions, chantiers) ce n'est pas le region la plus agreable a rouler meme si cela n'a pas de lien directe avec cette voie verte. "
maxime w

A quand une extension ? (08/04/2016)
"Voie parcourue intégralement début avril 2016: Dans Salies, la voie verte n'est pas signalée comme destination. Il vaut mieux la connaitre pour y parvenir, même si une piste cyclable continue et bien plutôt bien matérialisée relie la coulée verte (800m) à la voie verte qui part vers Escos. Avec ses angles droits, c'est cependant une piste cyclable de jonction pour rouleurs "tranquilles". Localement, à chacun de ses accès, la voie verte est bien matérialisée comme telle par le panneau adéquat, et sécurisée par des barrières qui obligent à ralentir. L'extrémité nord-est de la coulée verte est désormais facilement franchissable à vélo : les 2 barrières restent étroites ? Passez facilement à côté, même en pneus fins ! Suivez alors l'indication "Sentier découverte", elle vous mènera par une petite route campagnarde tranquille à la suite de l'ancienne voie de chemin de fer : 600m de chemin de terre avec de très nombreux panneaux de présentation de la flore et la faune locales, jusqu'au tunnel désaffecté. Celui-ci n'est plus accessible pour protéger la tranquillité des chauves-souris qui y on trouvé refuge. A l'opposé de la ville, la voie verte qui mène à Escos a peut-être subi un coup d'aspirateur ? Aucun gravillon n'a été à déplorer. Certes, on a connu de meilleurs chaussées, mais le roulage à vélo est bon, probablement moins en roller, sans être impossible. On ne crève pas sur des cailloux tranchants, bref, il ne manque qu'une extension. Et "La Belle Auberge" est assurément une étape de choix à Castagnède. "
Benjamin Chanel

sous la pub la tromperie (27/02/2015)
"Cette soi disante voie verte absolument pas roulable, est un scandale à bien des niveaux : - ce n’est pas de l’enrobé comme annoncé mais un gratton* à gros gravier infâme, rédhibitoire, écoeurant, nuisible et dangereux - dévers continu impatinable, incourable - franchissement passerelle et terminus en descente criminels - signalisations et aménagements accessoirement inexistants … Résultat : un calvaire et l’impression de s’être fait d’autant plus roulé dans la farine que la zone recèle des potentialités (de base de loisir et de visites pittoresques) plus qu’intéressantes (malgré l’ennui crépusculaire qui transpire de ce désert infrastructurel rural laissé pour compte). Une énorme désillusion pour les visiteurs, un gâchis lamentable pour l'économie et les populations locales, un ratage contreproductif pour tous. Et donc un beau profit au passage pour certains opportunistes. Fossé, ravin, fracture, il n’y a plus de mots pour décrire cette gabegie effrénée qui sépare inexorablement pouvoirs publics gaspilleurs et usagers payeurs lésés et maltraités pour des générations. *enduit gravillonné… plein de gravillons à gros grain libres et tranchants : camelote premier prix ( à grosse plus value donc pour le vendeur de rêve) et dangereuse : on y crève et dérape sans cesse, on se projette de la caillasse plein les mollets, sans compter les nuisances sonores et tout le reste, n'en jetez plus la coupe est pleine. "
Jean Rejepatine

Ombragée balade (25/08/2014)
"Le soleil enfin revenu, comme il était bienvenu de parcourir cette voie verte (25/08/2014)qui offre de longs tronchons ombragés. Le parcours est très agréable, le pont Eiffel vaut le coup d’œil et son passage est relativement facile en ralentissant juste un peu. La visite de Salies-de-Béarn est elle aussi agréable. Une prolongation semble en cours du côté de Escos ?! "
Gérard GoBois

Bien... mais... (10/03/2014)
"Nous avons parcouru cette voie verte dimanche 9 Mars 2014 . Le départ dans Salies est difficile à trouver: il n'y a aucune signalisation en ville pouvant signaler son existence. Et même une fois sur la piste il n'y a aucun panneau de VV ou signe indiquant que c'est pour les vélos! Elle est cependant tracée sur le plan de la ville distribué par l’office du tourisme.Sur ce plan, elle part d'un rond-point qui s'appelle "rond-point du sanglier"... où rien ne l'indique en fait . Et en réalité elle commence un km plus loin vers l'Ouest. Ensuite, nous avons trouvé le revêtement très bon, jusqu'au pont sur le gave d'Oloron (environ 6km). On traverse ce pont (type Eiffel) directement sur les plaques de tôle. Mais cet endroit constitue un site magnifique. Après, la VV est encore goudronnée sur un km (entrée d'Escos), et il y a encore un km mal revêtu , et ça s'arrête, sans aucune indication de continuité possible. Ce jour-là, il faisait très beau , et il y avait plein de cyclistes malgré la confidentialité de l'approche! Dans l'autre sens, à partir du rond-point du sanglier, il y a ce qu'ils appellent "la coulée verte". C'est en fait la suite de la même voie ferrée. Là, c'est simplement du concassé, mais très roulant, ça dure 800 m et on finit par arriver à une barrière... qu'il est absolument impossible de passer à vélo ! Il y a juste un sas pour les piétons , qui permet d'accéder à la rue d'en face. "
Jean-FrançoisLATASTE

Balade au vert (25/10/2013)
"J'ai parcouru ce trajet le 12/010/2013 dans le sens Escos vers Salies de Béarn. Après avoir pris de bonne calories à "la Belle Auberge à Castagnède", je n'ai eu à forcer pour rejoindre Salies au milieu des champs de maïs et de la forêt. Le superbe pont de type Eiffel venait d'être sécurisé par la pose de barrières vertes des deux côtés, mais le sol laisse apparaître de la ferraille, un revêtement serait bienvenu. Deux panneaux informatifs situés en forêt témoignent de la richesse de la flore et de la faune des lieux fréquemment inondés au printemps. Balade en toute sécurité, même s'il manque un jalonnement, on ne risque pas de se perdre. Un prolongement est prévu vers Bidache mais sur Véloroute. "
Didier Malifarge

 

Aucune information disponible à ce jour.