V63 : Vallée de l'Isère, de St Marcelin à Pont-de-l'Isère



Type de la voie : Véloroute

Nature de la voie : Route

Localisation : de Meylan à St Marcellin

Longueur : 63,9 km

Département, Région : Isère, Drôme (Auvergne-Rhône-Alpes)

Villes traversées (ou très proches) : Meylan, Pont De L Isere, Chateauneuf Sur Isere, Granges Les Beaumont, Romans Sur Isere, Bourg De Peage, Chatuzange Le Goubet, St Paul Les Romans, Eymeux, La Baume D Hostun, St Nazaire En Royans, St Just De Claix, La Sone, St Hilaire Du Rosier, St Romans, Chatte, St Sauveur, St Marcellin

Activités possibles :

Marche
Roller-skating
Vélo de course ou route
Vélo tout chemin VTC

Revêtement : Enrobé

Résumé / Descriptif :

À partir du pont de Beauvoir –à la hauteur de St Marcellin– la véloroute poursuit son parcours le long de la vallée de l'Isère dans les noyeraies.
Elle rejoint St-Romans puis La Sône, St-Hilaire-du-Rosier, St-Nazaire-en-Royans, où elle longe le canal de la Bourne jusqu’à Eymeux et se poursuit dans la plaine jusqu’au barrage de Pizançon.
lle traverse Romans-sur-Isère et Bourg-de-Péage, longe l’Isère en rive droite jusqu’au barrage de la Vannelle puis en rive gauche jusqu’à Châteauneuf-sur-Isère et rejoint la ViaRhôna à la passerelle sur l’Isère.
Malgré de nombreux raidillons, c’est un beau parcours le long de l’Isère avec de belles vues sur le Vercors.

Pour la suite du parcours, consulter le descriptif de la V63 : Vallée de l'Isère, de Grenoble à St-Marcellin


Carte


 

Descriptif

Situation
Cette véloroute, de St-Marcellin à Pont-de-l'Isère, est un tronçon de la V63 qui partira de Chanaz pour rejoindre Aix-les-Bains, Chambéry, puis qui suit l'Isère et passe à Grenoble pour retrouver la ViaRhôna à Pont-de-l'Isère, en amont de Valence.

Caractéristiques techniques
En Isère, la véloroute est une route partagée avec des bandes cyclables sur quelques tronçons de routes plus fréquentées. En Drôme la moitié du parcours est en voie verte de 3 m de large. Beaucoup de courts passages permettent d’éviter le transit des voitures.
Les tronçons de véloroutes sont en général en impasse, des quasi voies vertes desservant peu de riverains. Il n'y a que 1,1 km de la RD196 à l’entrée de Châteauneuf-sur-Isère avec un trafic de 1600 véhicules/jour. Une CVCB (Chaussée à Voie Centrale Banalisée) a été aménagée
Dans l'ensemble, la signalisation est bien faite mais aux changements de direction elle mérite attention.

Le parcours
Au pont de Beauvoir, à la hauteur de St-Marcelin la véloroute traverse l’Isère, remonte à St-Romans et longe la D532 sur 1km. Au giratoire elle prend une petite route vers le lac de Marandan puis traverse l’Isère à La Sône.
Du pont de Beauvoir, on peut rester sur la rive droite et gagner La Sône par la petite route plus directe qui dessert le barrage de Beauvoir puis monter par la route du Bas Gervan et redescendre sur La Sône.
A la Sône, les jardins des fontaines pétrifiantes méritent le détour et une visite. La véloroute poursuit son parcours dans les noyeraies jusqu'à St-Hilaire. Après le pont, un parking est aménagé au carrefour avec la D532. Un passage est aménagé derrière la glissière en béton armé. Une descente courte –20 m– mais très raide permet de rejoindre une belle noyeraie que l’on traverse, puis une petite route donne accès au barrage de St-Hilaire. Elle se poursuit au bord de la terrasse dominant l’Isère jusqu’au pont de l’A49. Elle rejoint et longe le canal de la Bourne jusqu’à Eymeux. Au camping, une remontée raide de 200 m permet de rejoindre la petite route qui se poursuit en limite de la terrasse de l’Isère. Une passerelle permet de la traverser au Port d’Ouvey et de remonter sur la plaine.
Des petites routes ramènent vers l’Isère à la base d’aviron juste en amont du barrage de Pizançon. On entre alors dans Romans par le chemin des Bœufs et la rue St-Nicolas. Dans l’autre sens, l’itinéraire est balisé par le quai.
A la collégiale St-Barnard, traverser le vieux pont et rejoindre, à droite, le quai de l’Isère par la rue du 27 Août à sens unique. Dans l’autre sens, la remontée sur le quai des Palletours est très raide. Un double-sens cyclable sur la rue du 27 Août serait possible. Une autre passerelle permet de passer une nouvelle fois en rive droite et de poursuivre d’abord en bas de la terrasse puis en haut jusqu’au barrage de la Vannelle où une nouvelle passerelle amène en rive gauche.
On trouve en plusieurs endroits de petites falaises de molasse avec des grottes –creusées pour créer des garde-manger ou exploiter la pierre– que l’on aperçoit dans la construction de nombreux édifices de la région, comme celle de Châteauneuf-sur-Isère. On quitte alors la route en face de ces anciennes carrières pour traverser le village au bord de l’Isère.
A la sortie, après un passage protégé le long de la RD877, on rejoint la digue de l’Isère. Une jonction s'effectue avec la ViaRhôna juste après être passé sous l’A7, la N7 et la voie ferrée.
On retrouvera des informations complémentaires et d'autres photos sur le blog la vie a vélo: La vie a vélo.

Accès en transports en commun
Accès en train à partir des gares de St-Marcelin, de Vinay, Tullins, St-Hilaire – St-Nazaire (qui vient d’être refaite avec un passage souterrain et des rampes pour les vélos) et de Romans-sur-Isère.

Année de création:
la partie Drômoise a été ouverte en novembre 2013 et la partie Isère en juin 2017

A voir ou savoir :
- Site médiéval de Beauvoir-en-Royans, un peu a l’écart au dessus de St Romans
- A La Sône : les jardins des fontaines pétrifiantes,
- La traversée de noyeraies et d’arbres fruitiers plus près de la vallée du Rhône
- Un habitat rural, où subsistent encore de nombreuses parties en galets ou en pisé, apportent une note typique du Bas Dauphiné.
- Les barrages de Beauvoir, Pizançon, la Vanelle, Beaumont-Monteux et St-Hilaire-du-Rosier où de grands aménagements hydrauliques sur l’Isère ont été réalisés pendant la première moitié du 20ème siècle.
- Le Canal de la Bourne qui irrigue la plaine de Valence depuis la fin du 19ème siècle.
- A Romans-sur-Isère : la collégiale St-Barnard, la Tour Jacquemart, le Musée de la chaussure méritent bien quelques petits détours.
- A Châteauneuf-sur-Isère, les anciennes carrières de molasse et les habitats troglodyte qui les accompagnent.

Evolutions souhaitables
Entre le pont de Beauvoir et la Sône, un tracé direct en rive droite mériterait d’être réalisé. Il permettrait de passer devant les jardins des fontaines pétrifiantes.
Les passages proposés dans les villes restent à améliorer. La traversée de Châteauneuf-sur-Isère est un peu compliquée avec des rampes importantes. A Bourg-de-Péage, la montée pour rejoindre le Vieux-Pont est très raide.
A Romans, malgré des quais très agréables, le passage par la rue St-Nicolas dans le sens descendant conduit à passer par un giratoire ayant un trafic automobile important.

En conclusion
C’est un très beau parcours le long de l’Isère qui est souvent très encaissée, avec des raidillons assez nombreux mais avec toujours de belles vues sur la rivière et sur les montagnes du Vercors.

Dernière mise à jour : le 30 juillet 2017.
© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.

 

infos

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation