Accueil du site > Les VVV de France > Carte nationale interactive > Fiche VVV

Voie Verte de Port-Saint-Louis-du-Rhône à la plage Napoléon

 



Type de la voie : Voie Verte

Nature de la voie : Piste

Localisation : de Rue A. France (Port-Saint-Louis-du-Rhône) à Plage Napoléon (Port-Saint-Louis-du-Rhône)

Longueur : 7 Km

Département, Région : Bouches-du-Rhône (Provence-Alpes-Côte d'Azur)

Villes traversées (ou très proches) : Rue A. France (Port-Saint-Louis-du-Rhône), Plage Napoléon (Port-Saint-Louis-du-Rhône),

Activités possibles :

Course à pied
Marche
Roller-skating
Vélo de course ou route
Vélo tout chemin VTC
Vélo tout terrain VTT

Revêtement : Enrobé lisse

Résumé / Descriptif :

Cette Voie Verte constituera l'extrémité de l'itinéraire européen Via Rhôna « Du Léman à la Mer ». Elle offre déjà aux cyclistes un accès à la Méditerranée depuis la petite ville de Port-Saint-Louis-du-Rhône, en longeant le Rhône en rive gauche, au coeur de la Camargue.
Elle suit la route de la plage Napoléon à travers un espace naturel (zone humide saumâtre) cerné par les structures industrielles du Port de Fos, et aboutit dans un milieu dunaire à quelque pas des vagues.
Elle offre de magnifiques paysages qui sont fréquentés par de nombreux oiseaux, dont l'emblématique flamant rose. Bonne qualité de revêtement pour les rollers et les fauteuils roulants, mais l'entretien et, surtout, la sécurité laissent quelque peu à désirer.
Très agréable parcours, bien que parrallèle à la route de la plage.

 

 

 

 

 

Carte

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation

Voir en plein écran

 

Situation
Cette Voie Verte, située dans le Sud-ouest des Bouches-du-Rhône, est une piste cyclable en site propre parallèle à la route de la plage.
Inaugurée le 7 juillet 2006, cette piste cyclable a été créée par le SAN (Syndicat d'Agglomération Nouvelle) Ouest-Provence à l'occasion de la réhabilitation de la route de la plage Napoléon (voie communale existante à Port-Saint-Louis du Rhône).
Elle sera, à terme, reliée à la Voie Verte Arles - Port-St-Louis de 36 Km que réalise le Conseil Général des Bouches-du-Rhône sur une ancienne voie ferrée. Cette piste a été créée avec pour objectif la sécurisation d'une voirie empruntée par plus de 50 000 voitures pendant la saison estivale et l'amélioration de la sécurité des déplacements doux (vélos, piétons). Elle est cependant réservée aux cyclistes (et obligatoire) comme l'atteste la signalisation de police. Sans être autorisés à y circuler, les piétons, joggeurs et rollers y sont pourtant présents en quantité non négligeable.
L'AF3V souhaite une modification de la réglementation de cette voie en faveur d'une circulation mixte piétons/cycles de type « voie verte » qui pourrait aussi faciliter les déplacements des handicapés en fauteuil.
La Véloroute Via Rhôna traversera, dans les Bouches-du-Rhône, des territoires naturels, inscrits en zone Natura 2000, désormais intégrés depuis le 15/02/2011 dans le Parc Naturel Régional de Camargue.
Caractéristiques techniques
Cette Voie Verte est une piste cyclable, urbaine dans la ville (rue A. France et rue Mirabeau), puis en pleine nature, mais le long de la Route de la plage Napoléon.
Le revêtement de cette piste est un véritable atout. En effet, un enrobé lisse de bonne qualité et très roulant existe sur l'ensemble du parcours, permettant ainsi la pratique de nombreuses activités sportives.
Cet itinéraire peut être parcouru en roller dans de bonnes conditions. Il y a juste quelques courts passages (200 à 300 mètres) où des gravillons se trouvent sur la piste.
De plus, il n'y a absolument pas de dénivelé sur cette Voie Verte. Elle est donc accessible à tous.
En revanche, ne comptez pas trop sur l'ombre s'il fait chaud, il n'y a que des arbustes le long de la voie.
Sécurité de l'itinéraire : Malheureusement, ce magnifique itinéraire est mal sécurisé pour différentes raisons. D'une part, la largeur de la Voie Verte n'est en moyenne que de 2,40 mètres, alors que la norme fixe une largeur de 3 mètres. De plus les marquages au sol sont des pictogrammes vélo et de courtes flèches vertes indiquant les deux sens de circulation, mais il manque une ligne médiane séparative. Absence de limitation de vitesse sur cette piste cyclable pour sécuriser les usagers vulnérables (enfants, …).
D'autre part, les intersections posent problème. En effet, les cyclistes ont la priorité, mais celle-ci n'est pas respectée par les automobilistes.
Enfin, la Voie Verte longe la route de la plage Napoléon, et n'est séparée de la circulation que par une petite bordure. Par conséquent, elle ne protège pas les usagers de la piste d'une éventuelle sortie de route d'un véhicule motorisé. De plus, elle peut s'avérer dangereuse pour les cyclistes qui risquent de se retrouver directement sur la chaussée s'ils la heurtent. La prudence s'impose…
Peu d'éléments de protection : quelques poteaux en bois d'1,5m de haut, pour empêcher l'intrusion des véhicules motorisés, mais absence totale de garde-corps lors de plusieurs passages dangereux à proximité immédiate des marais.
Infrastructures et services : Sur le tracé en lui-même, aucun service n'est proposé. En revanche, dans la ville de Port-Saint-Louis-du-Rhône, il y a tout ce qu'il faut pour se restaurer, se loger, réparer son vélo, …
Le parcours
Pour se rendre sur place, c'est un petit peu plus compliqué. La ville n'est pas desservie par les trains et les bus (au départ d'Arles) sont rares.
La Voie Verte commence dans Port-Saint-Louis-du-Rhône, à l'angle du quai Bonnardel et de la rue Anatole France (piste cyclable côté droit).
· Après avoir franchi le pont levant au tablier bleu (les horaires de passage des bateaux y est affiché). Elle évite un mini rond-point (séparateur physique de couleur ocre rouge) et quitte rapidement la chaussée de la rue Anatole France pour tourner à droite et continuer en bord de parking sur 350 m, puis emprunte le trottoir de la rue Mirabeau pour un parcours ombragé de 150 m.
Au niveau d'un petit terre-plein permettant le stationnement de quelques véhicules, la bordure ocre rouge réapparaît et sera présente jusqu'à l'arrivée sur la plage. La piste devient large, contourne un arrêt de bus matérialisé au sol, en face d'un village vacances CCAS et atteint le rond-point desservant le port Napoléon. Après un passage sécurisé à l'extérieur de l'anneau du giratoire, la piste change de côté (traversée sur passage protégé). Dans ce sens de circulation, sur 6 Km, le bord droit de la piste longe le bord droit de la chaussée pour les automobilistes venant de la plage ce qui entraîne un sentiment d'insécurité pour le cycliste frôlé par des véhicules arrivant de face et souvent lancés à des vitesses excessives.
N'espérez pas trouver de l'ombre sur ce parcours évoluant dans la « sansouïre » (terres salines inondées à la végétation basse composée de joncs, roseaux, salicornes et tamaris). La piste se dirige vers le sud-est dans un paysage de lagunes peuplées de cygnes et de flamants roses, de « theys » ces langues sableuses étant parfois surmontées de cabanons construits à l'origine, par les pêcheurs. Les grues, darses et pétroliers géants du port de Fos marquent l'horizon.
Après le hameau des « cabanes du Levant », la piste s'oriente plein sud, à travers le marais saumâtre, et aboutit au bout d'1 Km sur la plage, au niveau du poste de secours et de surveillance.
Intérêt : L'intérêt de cette Voie Verte réside dans la qualité du patrimoine naturel traversé. En effet, les paysages sont vastes et l'avifaune (oiseaux), riche en couleurs et variée, offre un spectacle grandiose et permanent.
Précautions à prendre : Le climat de cette région est contrastée. Il faut donc s'équiper en conséquence. D'une manière générale, un coupe-vent et un anti-moustique ne sont pas de trop. Il faut aussi prévoir de l'eau (pas de point de ravitaillement). Le printemps est une période agréable pour parcourir cette voie verte, mais attention aux moustiques !
Une fois parés, à vous la nature et les grands espaces !
En conclusion
Cet aménagement est une réussite car le revêtement est d'une bonne qualité et la région est très attractive (Camargue, oiseaux, soleil, mer,…). Dommage que la sécurité de l'itinéraire soit insuffisante !
Accès
Pas de liaison ferroviaire. Pas de transport de vélos possible sur les lignes de bus Car treize vers Arles et Marseille ni sur le réseau Ouest Provence (ligne Port St Louis-Fos et navette plage en période estivale).
Prolongements de l'itinéraire
D'autres pistes cyclables ont été aménagées par la municipalité de Port-Saint-Louis. L'une de 4 Km sur chaussée avec séparateur physique conduit depuis le quai Bonnardel (pont levant) jusqu'au port-abri de plaisance du canal St-Louis, près de la plage de Carteau.
Un autre parcours cyclable suit les bords du Grand Rhône jusqu'au bac de Barcarin (gratuit pour les vélos). Son tracé constitue, à l'évidence, la meilleure solution pour poursuivre la Véloroute Via Rhôna sur la commune.
Il commence à l'aire de service pour camping-cars, près du pont levant, par une piste cyclable étroite asphaltée sur 350 m, puis emprunte la promenade des allées du Rhône (béton) sur 300 m. La piste est ensuite en sable stabilisé sur 2 km. Depuis les dernières maisons de la ville jusqu'au bac (4 Km), le sol est peu roulant (stabilisé dégradé, terre). Ce beau parcours permet de rejoindre la Camargue par le bac, avec de nombreux points d'intérêt touristique sur ce trajet, dans le PNR de Camargue: la Tour St-Louis, le pittoresque port St-Gervais, les chemins ombragés du Bois François et les bords du Rhône .
Cet itinéraire, identifié comme parcours de randonnée cyclable, sur la carte touristique « Au fil de l'eau » éditée par Ouest-Provence, emprunte sur plusieurs kilomètres une digue servant aussi de support à une randonnée VTT proposée par l'OT Arles. Or, depuis 2010, la circulation sur digues est interdite à tous les véhicules dont les vélos, par le Symadrem, gestionnaire des digues (décret de 1932). Des arrêtés municipaux complètent l'application de ce décret, mais, sur la commune de Port-Saint-Louis, cette règlementation est contredite par la présence de panneaux B22a (piste cyclable obligatoire) et de panneaux d'interdiction B0 mentionnant « sauf vélos ».
L'AF3V réclame la mise en place d'une réglementation claire et la recherche d'une solution en vue d'autoriser la circulation cycliste en haut de digues.
Cette Voie Verte devrait être prolongée prochainement dans le cadre du projet Viarhôna qui reliera le lac Léman à la mer Méditerranée. La traversée de la ville de Port-Saint-Louis-du-Rhône est déjà aménagée (non accessible aux rollers).
Les VTC et VTT peuvent poursuivre vers le Nord jusqu'au bac de Barcarin sur un chemin très roulant.
La section d'Arles à Port-Saint-Louis-du-Rhône (36 km) est intégrée dans le schéma routier départemental du Conseil Général des Bouches-du-Rhône.

Dernière mise à jour: le 24 Mai 2012.

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation


Photos AF3V


Mer
A. Meyer

Plage
A. Meyer

Route
A. Meyer

Séparation
A. Meyer

Contrastes
A. Michel

Port Napoléon
A. Michel

Allées du Rhône
A. Michel

Bac
A. Michel

Photos des usagers


J.M. Faton
Jean-Michel Faton

J.M. Faton
Jean-Michel Faton

J.M. Faton
jean-Michel Faton

J.M. Faton
Jean-Michel Faton

jolie balade (19/11/2013)
"Je fais régulièrement cette voie verte en roller avec mon mari et mes enfants en vélo. Le goudron est lisse mais sans plus, à certains endroits on peut être gêné par des gravillons mais dans l'ensemble ça va. On se gare à Port St Louis et on rejoint la mer. On est séparés de la route où passent les voitures par une bordure, et la voie verte n'est pas très large, l'été quand y'a du monde il faut faire attention. Les paysages sont magnifiques, on voit des flamants roses et autres oiseaux (mais aussi des usines au loin, malheureusement). On arrive sur la plage, on peut faire une pause pique-nique et repartir. Sur le parcours, il n'y a malheureusement pas de bancs pour se reposer ou admirer le paysage. A faire en famille ou pour une petite mise en jambes ! "
Isa du 13

 

Aucune information disponible à ce jour.