Accueil du site > Les VVV de France > Carte nationale interactive > Fiche VVV

Le Chemin des Roses

 



Type de la voie : Voie Verte

Nature de la voie : Voie ferrée

Localisation : de Servon à Yèbles

Longueur : 18 Km

Département, Région : Seine-et-Marne (Ile-de-France)

Villes traversées (ou très proches) : Servon, Brie-Comte-Robert, Grisy-Suisnes, Coubert, Yèbles,

Activités possibles :

Course à pied
Marche
Vélo de course ou route
Vélo tout chemin VTC
Vélo tout terrain VTT

Revêtement : Stabilisé bien roulant

Résumé / Descriptif :

Le Chemin des Roses, aménagé sur un tronçon de l’ancienne ligne Bastille - Verneuil-l’Etang, est une Voie Verte en périphérie Est de l’agglomération parisienne au revêtement stabilisé bien entretenu.
Elle est constituée de deux tronçons de Voie Verte, reliés par une piste cyclable en site propre. Sur ce raccordement, une erreur de parcours est possible à Brie-Comte-Robert en l’absence de fléchage.
Cette promenade appréciée localement est encore assez isolée, mais l’ancienne voie ferrée constitue un potentiel pour créer une Voie Verte d’une trentaine de Km, à partir de la station terminus du RER A à Boissy-St-Léger.

 

 

 

 

 

Carte

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation

Voir en plein écran

 

Situation
Le Chemin des Roses se déroule sur un tronçon de l’ancienne ligne Paris-Bastille-Verneuil l’Etang qui était parcourue par le « Train des roses » qui acheminait à Paris les fleurs cultivées à Mandres et à Grisy-Suisnes.
Cette partie de la ligne exploitée par la compagnie de l’Est puis par la SNCF a été fermée à la desserte voyageurs dès 1939, et au fret jusqu’en 1969.
En 1970, la partie de la ligne en agglomération, de Paris à Boissy-St-Léger a été électrifiée, réaménagée et intégrée au RER A par Nation, le parcours en terminus à Bastille étant abandonné.
Un opéra a été construit à l’emplacement de la gare de Bastille et le parcours à Paris a été aménagé en promenade, exclusivement pédestre sur le viaduc le long de l’avenue Daumesnil, ouverte également aux cyclistes à partir de l’ancienne gare de Reuilly vers le bois de Vincennes.
Malgré une population environnante relativement dense jusqu’à Brie-Comte-Robert, la ligne a été fermée au-delà de Boissy-St-Léger aux voyageurs en 1953 et le trafic fret abandonné en 1969.
Le tronçon de Brie-Comte-Robert à Coubert, soit 8 Km, était depuis une vingtaine d’années un chemin de terre pédestre-VTT. Plus récemment, une Voie Verte en stabilisé a été aménagée par un Syndicat intercommunal et prolongée jusqu’à Servon.
Caractéristiques techniques
Les 2 tronçons de Voie Verte, celui situé à Servon (1 Km) et la partie Brie-Comte-Robert à Yèbles, sont reliés par une piste cyclable séparée de 1 Km le long de l’ancienne N 19 soit un ensemble en site propre d’environ 18 km. Mais la liaison entre la piste cyclable et la Voie Verte n’est pas fléchée d’où une ambiguïté sur l’itinéraire. Les précisions suivantes peuvent donc être utiles.
La Voie Verte en revêtement stabilisé d’une largeur d’environ 2 mètres est bien entretenue par le syndicat intercommunal.
La promenade est bordée de bancs et de panneaux d’information. Certaines entrées (pas toutes) comportent une barrière et des potelets en bois, gênants pour les personnes à mobilité réduite et tricycles mais non pour les cyclistes.
Le parcours
En venant de Servon après un parcours d’environ 1km sur piste cyclable, il faut tourner à droite au rond-point en restant sur le trottoir. L’entrée de la Voie Verte est à gauche à 200 mètres. Dans l’autre sens en venant de Coubert à la fin de la Voie Verte, traverser la rue et prendre à droite (de préférence sur le trottoir cyclable étroit) puis continuer sur la piste cyclable à gauche au rond-point.
Le Chemin des Roses débute à Servon dans un quartier pavillonnaire, longe des jardins, et se prolonge par une piste cyclable le long d’une route à 4 voies. La Voie Verte se poursuit à Brie-Comte-Robert le long d’une zone d’activités (passage plus étroit).
Au-delà de l’ancienne gare de Brie-Comte-Robert après un passage en tranchée, la ligne est à niveau.
La promenade est un espace naturel sensible et les haies sont entretenues dans le respect de l’environnement et de la biodiversité.
Ces bordures végétales procurent ombrage et diversité d’environnement en laissant plusieurs ouvertures sur le paysage, juste ce qu’il faut.
En effet, cette part de Brie, campagne de grandes exploitations agricoles n’est pas particulièrement pittoresque.
Sur le prolongement récent à partir de l’ancienne gare de Coubert vers Yèbles, il n’y a aucune sortie possible vers le réseau routier, la ligne ne comportant aucun passage à niveau sur 7 km.
La traversée forestière après l’ancienne gare de Coubert est entrecoupée par le seul ouvrage d’art de la ligne, le pont sur l’Yerres, d’où nous apercevons le clocher du village de Solers.
La coupure de l’ancienne ligne par le TGV impose une descente d’environ 150 m en pente de l’ordre de 9 ou 10 % pour passer sous les voies dans un vallon suivi d’une remontée de longueur et déclivité équivalentes pour retrouver la plate-forme de la voie ferrée abandonnée.
Après un passage dans un bois, la fin du parcours se déroule dans un paysage ouvert.
La Voie Verte se termine sur la D 353, petite route 300 mètres au nord du petit village de Yèbles.
La Voie Verte est appréciée et bien fréquentée par les coureurs à pied et les cyclistes surtout sur la partie à l’Est de l’ancienne gare de Brie-Comte.
Un projet d’extension pour une Voie Verte de 30km
De courts tronçons isolés de l’ancienne ligne ont été aménagés à l’ouest de Servon, à Mandres-les-Roses (environ 500 m) et à Villecresnes (coulée verte d’environ 1Km).
L’ensemble de cette voie ferrée représente un potentiel pour une Voie Verte continue entre le terminus du RER et Verneuil l’Etang, et même 3 Km au-delà jusqu’à Chaumes-en-Brie sur une autre ligne en embranchement, soit une trentaine de Km.
Au cas où la sortie dans la gare de Verneuil ne serait pas réalisable en raison des installations industrielles, un accès pourrait être cependant être aménagé peu avant par une rampe reliée à une passerelle sur l’ancienne ligne se prolongeant par un pont sur la ligne Paris-Troyes puis un court chemin rural. On arriverait à Verneuil l’Etang par quelques centaines de mètres de route secondaire.
Ce projet est défendu par l’antenne MDB du Val d’Yerres pour un tour du Val d’Yerres et du Réveillon à vélo. Voir : www.mdb-idf.org/spip/spip.php?article295
Desserte transports
Bien que situé en périphérie de l’agglomération parisienne, le Chemin des Roses est mal desservi. Boissy-St-Léger terminus du RER A station la moins éloignée est à 6 Km de Servon à vol d’oiseau soit plus de 7 Km pour un itinéraire cyclable agréable.
Tous les RER transportent les vélos sauf aux heures de pointe en semaine.
L’autre extrémité est située à 3 km de la gare de Verneuil l’Etang mais le parcours impose inévitablement un passage à Guignes sur la N 19 à grande circulation.
Itinéraire proposé de la station du RER A Boissy-St-Léger au Chemin des Roses
En sortant de la station du RER A Boissy-St-Léger (terminus) se diriger à gauche vers le grand carrefour et suivre à droite la direction Boissy Centre (rue de Paris). La carte des aménagements cyclables de la Région indique une piste cyclable dans la montée ce qui n’est pas confirmé par des panneaux sur place. La largeur des trottoirs, particulièrement celui de gauche, permet d’y circuler à vélo à vitesse modérée sans gêner les piétons jusqu’à l’entrée du village ancien dont la traversée est une zone 30.
Le panneau « piste cyclable » place de Verdun est visible à l’entrée du chemin à gauche.
Après une centaine de mètres, passer par l’ouverture à droite dans le mur d’enceinte de la forêt de Grosbois (maison forestière à droite). Prendre l’allée Elisabeth en biais à gauche, voie large de 3 mètres au revêtement lisse. L’allée se termine à côté des maisons forestières du Chevreuil et des Bruyères et d’un centre aéré. Prendre la rue en impasse à droite qui débouche sur la piste cyclable qui se termine porte de Lésigny (rond-point sur route).
Traverser la route et prendre l’allée de Villemoron, voie forestière bien entretenue. Après 1Km, obliquer à droite sur l’allée principale qui débouche sur une voie d’accès à un complexe sportif et l’école des 40 arpents à Santeny. Traverser la route et prendre la « Voie des vaches » en face derrière la barrière. Nous débouchons dans la rue du Rocher ouverte à la circulation.
Prendre cette rue à droite et le chemin goudronné immédiatement à gauche derrière des barrières. Après une deuxième barrière, la rue de la Cavette débouche sur une voie plus importante la rue du Général Leclerc.
Prendre le chemin piétons-cyclistes à gauche juste après le pont sur le Réveillon (joli point de vue sur la rivière et un vieux pont). Après être passé près d’un étang, nous débouchons à droite sur une courte voie en impasse (rue du Vivier). Après une petite montée, prendre l’avenue de la Saussaye à gauche. Continuer au-delà du panneau impasse. Prendre à droite, en angle aigu un peu après la barrière, la rue de la Gare à Servon, puis la rue de la Dame Blanche 2ème à gauche, la rue François Leduc au bout à droite. Traverser la rue de la Paix pour prendre à gauche le Chemin des Roses.

Dernière mise à jour: le 7 septembre 2010.

© AF3V - Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation


Photos AF3V


Brie
M. Delmotte

Début
M. Delmotte

Piste
M. Delmotte

Panneau
M. Delmotte

Coureurs
M. Delmotte

Ombre
M. Delmotte

Yerres
M. Delmotte

Pont
M. Delmotte

Accès
M. Delmotte

Photos des usagers


Fin de la piste à Yèbles
M Baudoin

Gare de Courbet
M. Baudoin

Pont sur l'Yerres
M Baudoin

vers Grisy Suisnes
M Baudoin

vers Grisy Suisnes
M Baudoin

Un peu rude... (10/08/2015)
"Bonjour, J'ai emprunté le Chemin des Roses ce week-end. Le chemin est très bien isolé du reste de la circulation. J'ai adoré la mise en valeur des anciennes gares. Par contre, aux environ de Brie-Comte-Robert, il faudrait revoir la signalétique car si on ne connait pas le voie verte et si on n'a pas chargé son parcours dans un GPS, il n'est pas évident de la récupérer. Enfin, les croisements avec les routes existantes sont très cassants pour des vélos de route. Un VTC et un VTT ne risque pas grand chose à ces passages, mais des marches de 5 cm (hauteur du trottoir) voire plus ne sont pas adaptés à un vélo de route moderne. Et si possible, quand vous mettez des obstacles en bout de piste, pensez à ceux qui circulent avec des sacoches. Par endroit, ils n'ont d'autre choix que de mettre pied à terre car l'obstacle est trop étroit... Mais cela reste tout de même une belle voie verte. "
Damien PLANSSON

Témoignage négatif (20/04/2015)
"J'ai eu écho du témoignage suivant : "Nous avons fait régulierement du vélo sur le chemin des roses en 2014 de yebles jusqu'a servon c'etait que du bonheur. Nous sommes très décus cette année [2015] car les chemins aujourdh'ui sont plein de gros cailloux et faire du vélo y est impraticable, ma femme et mes petits enfants sont tombés. Pensez vous faire quelque chose pour que le chemin redevient praticable, merci de votre réponse" "
Emmanuel M

Gros travaux fin 2014 (31/08/2014)
"Le Chemin des Roses sera fermé de Septembre à fin Novembre au moins tous les jours de semaine, et ouvert uniquement le week-end de Vendredi 17h à Lundi 9h (indications sur place). Il s'agit de travaux de pose de grosses canalisations. Du matériel est déjà présent le long du Chemin au début de celui-ci. De nombreux panneaux ont déjà été ôtés. "
Emmanuel M

Carte du parcours (09/04/2013)
"vous trouverez le tracé de cette piste cyclable ici: Carte Open Runner "
Seb

Une voie verte de qualité (24/05/2011)
"J'ai parcouru à deux reprises le Chemin des Roses en vélo de bout en bout au printemps 2011. Le qualité du revêtement aggloméré et la quasi absence de déclivité permet d'avancer sans effort et éventuellement à bonne vitesse en vélo. Les environs sont assez peu spectaculaires mais la piste cyclable est encadrée d'un rideau de verdure qui rompt la monotonie et protège du Soleil. Le passage sur le pont qui franchit l'Yerres constitue le point le plus remarquable de la voie. Sur une faible portion du parcours la qualité des aménagements cyclables est par contre très médiocre : le long de l'ancienne N19 , dans Brie-Comte-Robert et au franchissement de la ligne TGV. Dans la partie la plus proche de l'agglomération parisienne, on observait en mai 2011 des traces assez nombreuses de vandalisme sur le mobilier urbain compte tenu du caractère récent de l'aménagement. Dans l'ensemble cette voie verte est un aménagement remarquable malheureusement un peu isolé dans cette partie de la Seine et Marne. "
Gérard Baudoin

 

Aucune information disponible à ce jour.