VELO-CITY : la semaine folle du président de l’AF3V

A son retour du congrès mondial du vélo à Nantes, Francis Mons, président de l’AF3V, nous livre le journal de sa participation (…)

Dimanche 31 mai :
Alain Vidalies et Francis MonsTout frais débarqué du TGV Paris Nantes, j’enfourche mon vélo pliant pour regagner mon hôtel sur le quai Franklin Roosevelt. En dix minutes, j’ai le temps d’apprécier la diversité, mais surtout la continuité des aménagements cyclables. Avec Jean-Pierre Jonchère, délégué de l’AF3V auprès de l’ECF (European Cyclists’ Federation) nous préparons notre première réunion avec les instances du Board ECF. 20h : le "repas social" organisé est une carte du monde à lui tout seul. Depuis la récente création de la WCA (World Cycling Association), tous les continents sont représentés. Après nos civilités au Président de L’ECF Manfred NEUN et à son directeur EuroVelo Adam Bodor, nous programmons les réunions qui nous permettront de dissiper plusieurs points critiques.

Lundi 1er juin. :
AGM (Annual General Meeting) de l’ECF : je me paye le luxe d’un traducteur en la personne de Marc Linsig délégué AF3V auprès de l’ECF. Présentations des bilans, vote…modifications des statuts, vote… élections des quatre nouveaux vice-présidents, vote … (la candidature de la FUB pour la France ne sera pas retenue). La table de déjeuner s’organise ; je prends le temps de m’installer à côté du régional de l’étape, Jean Paul Berthelot, le président de Place au Vélo Nantes. Au cours du repas, je découvrirai que mes voisins de droite sont russe, néozélandais et chilien, ceux de gauche hindou et turc. 18h c’est le moment avec Marc et Jean Pierre de préparer notre entretien diplomatique avec Adam Bodor et Käthi Diethelm, membres du Board ECF. Dès le début de la réunion, nous affirmons notre volonté : de développer les EuroVelos en France, mais aussi d’harmoniser Certification et Labellisation. Le message passe et nous demandons une réunion d’appui AF3V/ DRC (Départements et Régions cyclables) en présence d’Adam Bodor

Mardi 2 juin :
A l’invitation des DRC, nous exposons, lors de l’atelier sur la promotion des EuroVelos, l’action de l’AF3V avec, pour conclusion idéale la présentation de la nouvelle Carte IGN en première mondiale. Marc assure l’atelier ; quant à moi, je m’échappe de temps en temps pour aider au montage du stand pour l’inauguration à 18h. La communication sur la carte IGN, c’est parti : il faut attirer journalistes et personnalités du monde du vélo !

Mercredi 3 juin :
Mais où est le ministre (Alain Vidalies, secrétaire d’Etat aux en charge des Transports, de la Mer et de la Pêche) ? Ne le cherchez pas ; il est sur le stand de l’AF3V et découvre notre carte. Frédéric Rollet notre coordonnateur national (cheville ouvrière de la conception et de la réalisation) en profite pour lui parler des améliorations possibles de certains aménagements cyclables dans les Landes, département d’origine du ministre, et de notre proposition de tracé pour l’EV3 entre la Gironde et Mont-de-Marsan.
C’est aussi l’occasion de remercier les services de l’Etat et Monsieur Vélo, Dominique Lebrun, pour leur partenariat.
Au cours de l’après-midi, une contribution de l’AF3V, dans le cadre d’une session sur le thème tourisme à vélo porte sur la Croisière cycliste, organisée en 2014 et la traversée des agglomérations sur le parcours de l’EV6.

Jeudi 4 juin :
Les contacts, les entretiens vont bon train et Adrien Caillot, (notre stagiaire géographe et informaticien, aide concepteur de la carte) nous prête main-forte. Les cartes se distribuent, les projets de rencontres futures s’échafaudent. La présence sur le stand France de toutes les composantes du Vélo donne des idées d’échanges, de rapprochement.

Le congrès s’arrête pour moi car il me faut rentrer aider les petits copains de Brive Ville Cyclable pour la Fête du Vélo de samedi et préparer dimanche l’inauguration de la véloroute de la Corrèze à Sédière, près de la commune de Clergoux.

Francis MONS
Président de l’AF3V