V65 : l’autre méditérrannénne

Beaucoup connaissent la Méditerranée à vélo, partie française de l’EuroVelo 8. En 2018, un jalonnement provisoire va permettre d’ouvrir une grande partie de cet itinéraire qui quitte le littoral entre Aigues-Mortes et Mandelieu-la-Napoule pour s’enfoncer dans l’arrière-pays. La V65, véloroute inscrite dans le schéma national VVV, proposera, quant à elle, des parcours plus près de l’arc méditerranéen.


La V65 cherche un nom
Cet itinéraire traversera la seule région Provence-Alpes-Côte d’Azur et se situera majoritairement en milieu urbain notamment dans les traversées de trois grandes métropoles (Nice-Côte d’Azur, Toulon-Provence-Méditerranée, Aix-Marseille-Provence) mais offrira aussi de beaux passages en milieu naturel pour découvrir les Préalpes d’Azur, la Côte varoise, la Côte bleue ou la Camargue. Les sections en service (1/3 des 460 km prévus) sont la route des Balcons d’Azur (58 km) dans les Alpes-Maritimes et le Parcours Cyclable du Littoral dans le Var (90 km environ comprenant plusieurs discontinuités). Initialement prévue dans le schéma national pour relier Port-Saint-Louis-du-Rhône (13) sur l’EV17-ViaRhôna à Montauroux (83) sur l’EV8-La Méditerranée à vélo, la V65 a figuré un temps sous le nom d’« Azur-Camargue » dans le schéma régional qui prévoit désormais de la désigner par ses nouvelles extrémités : Nice – Les Saintes-Maries-de-la-Mer. Trouver un nom plus porteur et plus fédérateur sera l’un des points à aborder lors d’une prochaine réunion qui rassemblera les acteurs de la véloroute.


Vers un comité d’itinéraire

Pour Jean-Paul Klein, délégué AF3V du Var, une instance régionale s’apparentant à un comité d’itinéraire doit être créée pour étudier une continuité cyclable de la V65. Si le Parcours Cyclable du Littoral varois dispose de belles sections en site propre qui comptent parmi les plus fréquentées de France pour les déplacements quotidiens et de loisirs, il note d’importantes ruptures d’aménagements, dans la traversée de Toulon-centre par exemple, et rêve d’une véloroute jalonnée en continu sur tout le département avec des itinéraires de rabattement vers les gares proches. Jean-Paul, ainsi qu’Alain Michel, délégué régional AF3V et Jean-Yves Petit, président de RAMDAM ⃰ ont rencontré le chargé de mission vélo du Conseil régional qui a proposé de réunir en mars, avec l’AF3V, des représentants des trois départements, des trois métropoles et des autres collectivités concernées par l’itinéraire. Un itinéraire pour lequel les meilleures solutions techniques devront être étudiées sur certains secteurs au relief accidenté avec toutefois plusieurs possibilités d’alternative en empruntant le train.


Aix-Marseille-Provence : une métropole à vélo ?

Dans les Bouches-du-Rhône, des études sont en cours pour définir le tracé de certaines sections de la V65 qui sera métropolitaine entre La Ciotat et Port-Saint-Louis-du-Rhône et qui se poursuivra ensuite vers l’ouest dans le département, par la Camargue, en empruntant la digue à la mer, parcours plat mais peu roulant jusqu’aux Saintes-Maries-de-la-Mer où une connexion avec l’EV8/EV17 est à rechercher dans le Gard. Pour RAMDAM qui a obtenu la validation de son projet « Métropole à vélo », présenté dans le cadre de « l’appel à initiative » lancé par la Métropole Aix-Marseille-Provence, la V65 s’intègrera parfaitement dans un tour cyclable du territoire en reliant les villes d’Aubagne, Marseille, Martigues et Istres. Des représentants de RAMDAM et de l’AF3V ont déjà commencé un travail de reconnaissance de terrain à vélo sur un itinéraire test qui servira de référence pour mettre en place une méthode de travail avec la Métropole. La V65, mais aussi de la V64 entre Aix et Marseille, représentent des axes structurant en traversée des centres-villes, qui favoriseront les modes actifs pour tous les déplacements quotidiens et les connexions cyclables aux pôles d’échanges. L’expérience associative devrait donc permettre de créer un point de convergence entre la Région, le Département et la Métropole autour d’un projet fédérateur qui répondra aux objectifs décrits dans l’Agenda de la mobilité métropolitaine.

⃰ Rassemblement d’Associations pour les Modes de Déplacements Alternatifs dans la Métropole (Aix-Marseille-Provence).