Solidarité entre associations pour le Mont Saint Michel à vélo...

Communiqué de presse de Vélocité Avranches

Photo : Tourisme Bretagne

La récente décision (inattendue) du Tribunal administratif de Caen d’annuler notre recours juridique contre les restrictions d’accès vélo au Mont, impliquant, à titre de frais d’instance, que nous versions la somme de 1.500 euros à la ville du Mont-Saint-Michel, somme supérieure à notre budget annuel de fonctionnement, cette décision donc met Vélocité devant la perspective de sa propre disparition.

Suite à ce jugement du Tribunal administratif, le bureau de Vélocité a décidé à l’unanimité de faire appel auprès de la Cour administrative d’appel de Nantes. Ce choix, qui se base sur la continuité et la nature de notre démarche au Mont (qui dure depuis 7 ans), repose d’abord sur l’évidence que la question que pose notre recours au Tribunal – est-ce que l’interdiction d’accès vélo au Mont est proportionnée et nécessaire ? – est restée sans réponse.

L’approche du rapporteur public fut en effet strictement administrative/juridique, laissant totalement de côté la réalité de l’accès au Mont et le fait, pourtant parlant, qu’il n’a jamais été fait état d’un problème d’usage entre les piétons et les cyclistes au Mont pendant les périodes où le vélo est « toléré ». C’est la police municipale du Mont qui l’affirme !

En tout cas, notre volonté de faire appel demeure conditionnée par la possibilité que Vélocité rassemble la somme totale de 1500 euros.

Les associations sœurs et voisines de Vélocité, Les Dérailleurs (Caen) et La Ville à vélo (Granville), se sont spontanément mobilisées pour nous promettre respectivement un soutien de 200 euros et de 300 euros. Nous les en remercions infiniment et nous espérons, un jour ou l’autre, par un moyen ou un autre, pouvoir leur renvoyer l’ascenseur...

Les ligues de cyclotourisme de Normandie et de Bretagne se décideront au cours du mois de janvier 2016, nous l’espérons, en faveur de la cause du vélo au Mont dont ils sont heureusement indissociables depuis plusieurs années.

Une chose est certaine, la situation imprévue dans laquelle nous nous trouvons nous détermine à faire un appel à l’ensemble des associations membres de la FUB pour assurer le paiement des 1.500 euros que nous devons maintenant à la mairie du Mont-Saint-Michel.
Nous appelons à la solidarité du réseau d’intérêt que représente la FUB pour permettre la survie de Vélocité et faire valoir la cause du vélo, au Mont et ailleurs…

Concrètement, votre don/soutien, dont le montant est libre, sera mis sur un compte bancaire spécifique de Vélocité sorte que si nous devions recevoir plus que la somme de 1.500 euros alors nous reverserons l’excédent sur un « fond pour les recours juridiques » géré par la FUB.

Notre mésaventure nous conduit ainsi à vous proposer de créer un tel « fond » en cas où une association, convaincue de la pertinence et de la nécessité de recourir au droit en première instance, se trouverait dans l’impossibilité de satisfaire seule aux frais d’instance.

Les associations de la FUB pourraient, par exemple, sur la base de leurs cotisations annuelles, nourrir ce « fond » dont l’intérêt et les modalités d’usage méritent certainement d’être considérés à l’occasion de la prochaine AG de la FUB à la Rochelle.

Pour l’heure, nous espérons que vous répondrez favorablement à notre appel à mobilisation qui, numériquement parlant (1.500 euros divisé par 180 associations), requiert, pour chaque association, un engagement de 8.33 euros !

Vous pouvez faire un don via Helloasso :
https://www.helloasso.com/associations/velocite/adhesions/adhesion-a-l-association-2

Pour le bureau de Vélocité,

Jean-Michel Blanchet
Président de Vélocité
http://velociteavranches.org