Le train pour développer le tourisme à vélo

L’offre « vélo » dans les trains nationaux et internationaux reste très limitée et ne cesse de se dégrader. Les associations représentatives des usagers ont été reçues au Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable.

L’AF3V et les associations et fédérations d’usagers FUB-FNAUT-FFCT-FFUTAN-MDB, ainsi qu’un voyagiste (Blue Marble Travel), avaient demandé à être reçu par Frédéric Cuvillier, ministre délégué, chargé des Transports et de l’Economie maritime, pour évoquer l’importance de l’inter modalité train+ vélo dans le développement du tourisme à vélo. Cette demande faisait suite aux propos de Sylvia Pinel, Ministre du Tourisme qui affirmait le 5 juillet 2012 à l’occasion de l’inauguration d’une véloroute, sa volonté de faire de la France une destination majeure pour ce type de tourisme.

Nous avons été reçus, le 31 janvier dernier par Madame Radia Ouarti, chargée de mission auprès du ministre à qui nous avons remis un texte commun détaillant nos demandes à ce sujet :

  • Une action politique au niveau européen pour obliger les compagnies ferroviaires à prévoir des emplacements pour les vélos : Article 5 de la directive sur les droits et obligations des voyageurs en train, directive non contraignante aujourd’hui et non suivie par la SNCF.
  • La mise en place par le gouvernement d’une législation ou d’une règlementation pour garantir l’accès aux vélos sur tous les trains par toutes les compagnies agissant sur le territoire Français.
  • Une prise en compte de ces dispositions par la SNCF, dans les cahiers des charges pour les nouvelles commandes et aménagement (TET par exemple)

Voir le document remis : Transport des vélos dans les trains nationaux et internationaux de longue distance et dans les trains d’équilibre des territoires.

Madame Ouarti agira de son côté mais nous a conseillé de rencontrer la ministre du tourisme. Elle doit rencontrer la SNCF pour en savoir plus sur ses positions et ses intentions pour le transport des vélos et nous a assuré qu’elle nous informera de ses démarches. Nous lui avons rappelé l’existence d’une convention Etat-SNCF et que la loi peut imposer certaines dispositions aux exploitants (handicap par exemple).

Nous avons décidé de rencontrer la Ministre du Tourisme ainsi que le club des parlementaires pour le vélo. Deux lettres de demande de rendez-vous rappelant nos revendications ont été adressées début février.

PDF - 225.4 ko Transport des vélos dans les trains nationaux et internationaux de longue distance et dans les trains d’équilibre des territoires