Lancement du comité d’itinéraire interrégional pour l’Eurovelo 8

Véritable outil d’aménagement et de développement des territoires du bassin méditerranéen, l’EuroVélo 8 est avant tout un projet fédérateur porté par une ambition commune d’agir localement pour rayonner à l’international.

Des partenaires mobilisés
Le Comité d’itinéraire fondateur de l’EuroVelo 8 a eu lieu, le 12 février 2015, à Marseille, à l’invitation de la région Paca et a réuni une soixantaine de participants : élus et techniciens des neuf départements français concernés par l’itinéraire qui ont présenté le diagnostic des réalisations et des projets sur leur territoire, mais aussi plusieurs représentants d’associations cyclistes.
Aux côtés de Bernard Jaussaud , vice-président chargé du tourisme, Jean-Yves Petit vice-président aux transports et à l’éco-mobilité du conseil régional a confirmé la volonté de la région Paca de se porter chef de file de cette démarche et rappelé que la Région avait préparé le terrain, de fin 2013 à 2014, en déléguant à Vélo Loisir Provence l’organisation en amont de huit réunions de sensibilisation en divers lieux de la région. L’objectif était de mobiliser le plus grand nombre d’acteurs autour de ce projet qui « marche sur deux jambes, une dédiée au tourisme et une dédiée à la mobilité » comme l’a précisé, Jean-Yves Petit qui s’est impliqué personnellement dans cette initiative.

comité-eurovelo-8

L’intervention de l’AF3V
Julien Savary, délégué régional AF3V Languedoc-Roussillon, et Alain Michel son homologue en Paca, ce dernier étant partenaire de la Région et de Vélo Loisir Provence dès la phase préliminaire, ont souligné l’attractivité exceptionnelle de l’itinéraire :
En Languedoc-Rousillon : tracé très majoritairement côtier, à fort potentiel de fréquentation qui enrichira « l’offre touristique » amenée à se développer en complément de celle qui existe déjà sur le canal du Midi V80.
En Paca : axe le plus structurant de la région car il la traverse transversalement en son centre, et relie 5 parcs naturels régionaux dont certains disposent déjà de plusieurs boucles cyclo touristiques.
Tous deux ont souhaité :

  • Un investissement fort des collectivités dans le comité d’itinéraire afin que l’EV8 soit prise en compte dans les stratégies locales de déplacement : traversées d’agglomérations dans de bonnes conditions et liaisons jalonnées avec les villes proches de l’itinéraire qui doivent être prises en compte dès le démarrage du projet.
  • Un tracé continu à l’horizon 2020, avec une signalétique homogène et des aménagements de qualité, respectant au mieux les critères définis dans le Cahier des Charges du schéma national des véloroutes et voies vertes, schéma dans lequel cet itinéraire a la volonté de s’inscrire.

Julien Savary espère que le comité d’itinéraire adoptera, pour l’EV8 en France, un nom dans lequel on retrouvera le mot « vélo » et le mot « Méditerranée » et passera rapidement à une phase de mise en tourisme surtout en Languedoc-Roussillon où les aménagements (40 % réalisés) doivent être valorisés.
Alain Michel ajoute qu’un recours à des itinéraires jalonnés en provisoire pourrait être étudié par le comité, pour combler le retard en Paca (15 % réalisés) et dans l’attente
d’une résolution de plusieurs points noirs à condition que le provisoire ne devienne pas définitif.

Les perspectives
Après l’exposé de Camille Thomé (DRC) sur le principe de structuration, de gouvernance et de méthologie de type « comité d’itinéraire » avec des exemples d’autres itinéraires pour lesquels cette dynamique a été mise en place, un prochain rendez-vous du comité de pilotage est prévu en juin pour établir les propositions budgétaires et un calendrier de plan d’action pour 2016-2018. La région Paca qui travaille actuellement à la révision de son Schéma régional des véloroutes et voies vertes, compte sur une ligne budgétaire « mobilité », négociée dans le cadre des contrats de projets État-région (CPER) 2015-2020. Un financement de l’Etat de 5 M€ devra être confirmé et des cofinancements européens pourraient aussi donner un sérieux coup de pouce au développement de l’EV8, axe qui, comme la ViaRhôna est identifié comme prioritaire par la région Paca.

Lire l’article de Camille Thomé « Lancement officiel du comité d’itinéraire de l’EuroVelo 8 » sur le site des DRC

Lire aussi la 1ère lettre d’information du projet EUROVELO 8

Zoom sur l’EV8

eurovelo-8
L’Eurovélo n°8 reliera Cadix (Espagne) à Athènes (Gréce) puis se poursuivra jusqu’à Chypre, sur plus de 6000 km et traversera le long de la côte méditerranéenne, 11 pays, l’Espagne, la France, Monaco, L’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, l’Albanie, la Grèce et Chypre.
L’itinéraire est en cours d’aménagement en France (30% sont réalisés).Il traversera sur 700 km environ, les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Languedoc-Roussillon du Perthus (Pyrénées-Orientales) à Menton (Alpes-Maritimes) et une extension de 322 km devrait voir le jour en Corse, la véloroute Corsica entre Bastia et Bonifacio.