TransEuropéenne 2017 : De Maubeuge à Maubeuge via Amsterdam

Une randonnée militante pour l’Eurovelo 3

D’un clair de lune à la mer du Nord : Un grand voyage à vélo touristique, culturel, familial, écologique organisé, du 14 juillet au 6 août par CycloTransEurope en partenariat avec Droit au Vélo (ADAV)

Cette 17ème randonnée de la TransEuropéenne est partie de Maubeuge, ville traversée par l’EuroVélo 3 et s’y est terminée. Elle a réuni une quarantaine de participants au départ, plus de soixante entre Lille, Amsterdam et Anvers, et une trentaine pour les trois dernières étapes finales. Cette affluence n’a pas été sans poser des problèmes d’organisation (hébergements, restauration, aller-retour des participants du camping à l’hébergement en dur et vice-versa) mais qui ont été gérés dans de bonnes conditions. Le bon fonctionnement du triptyque guide-signaleurs-vélo-balais a permis une progression fluide, chacun roulant à son rythme. La gestion collective de la randonnée a été une des raisons de sa réussite.

La première semaine s’est déroulée dans le Nord de la France surprenant de nombreux participants qui avaient de cette région une image peu valorisée. Il y a fait beau, de nombreuses villes sont magnifiques, les paysages sont agréables. Cette première partie, co-organisée avec l’ADAV (Droit au vélo) a revêtu un caractère militant en mettant en valeur le tourisme à vélo et la pratique du vélo tout court. A de nombreuses étapes, nous avons rencontrés les élus. L’occasion a été saisie pour signer des conventions entre l’ADAV et les mairies. A chaque étape, la presse locale a couvert la randonnée. Plusieurs articles y ont été consacrés rien que pour Maubeuge. Un excellent reportage a été diffusé sur plusieurs journaux de France 3 Hauts de France.

En Belgique (en Flandre) et aux Pays-Bas, nous avons pu observer le retard considérable de notre pays en matière d’aménagements cyclables. C’est encore plus frappant aux Pays-Bas où l’ensemble du réseau routier est doublé par des pistes cyclables. A défaut, les petites routes sont aménagées en chaussées centrales banalisées (Chaucidou). Ce choix de réduire la place de la voiture, ainsi que celui de limiter les centres commerciaux de périphérie, fait que dans ce pays le moindre village est vivant, les commerces sont dynamiques, il y a des bars partout, des cyclistes mais aussi des piétons. Les bords de mer ne sont pas transformés en parkings continus. Le littoral aux Pays-Bas est superbe et mérite le détour.

A Middleburg, aux Pays-Bas, nous avons rencontré la rando Dynamobile qui regroupait 170 participants (soit en tout plus de 230 cyclistes).

Erick Marchandise CyclotransEurope, délégation d’itinéraire AF3V pour l’EuroVelo 3