Oise : EV3 - Continuité compromise

L’Eurovélo 3 ne sera pas fermée avant septembre 2018 ou janvier 2019

L’AU5V, Délégation Régionale Hauts de France/ Picardie et CycloTransEurope (Délégation d’Itinéraire EV3) sauvent une situation qui aurait pu mettre dans l’embarras bien des usagers des voies vertes et des tour-operateurs.
L’Eurovélo 3 et la Trans’Oise traversent au niveau de Senlis un ancien champ de tir que l’armée n’utilisait plus depuis 2009. La belle route goudronnée de rose est alors devenue un itinéraire cyclable inscrit dans tous les schémas possibles de véloroutes et voies vertes ou mobilité douce (Eurovélo, national, régional, départemental). C’est également le seul accès à Paris depuis les Hauts de France. Personne n’avait alors penser à faire tomber la servitude.

Récemment, l’armée, ayant de nouveau besoin d’un champ de tir pour entrainer les militaires de la base aérienne du Creil, a décidé de le ré-ouvrir. Un élu du département, ne connaissant apparemment pas l’existence de la voie verte Trans’Oise et de l’EV3, ne bloque pas la demande. Les entrainements au tir ayant lieu environ 3 jours par semaine, cela signifie la fermeture de ce tronçon de voie verte durant cette période. La fermeture est d’abord annoncée pour juillet 2018.

En janvier dernier, l’AU5V, alertée par le Parc Naturel Régional Oise – Pays-de-France, demande dans un premier temps le retrait de ce projet et la fermeture du champ de tir par voie de presse et auprès des instances décisionnaires ( Préfecture de l’Oise) ; d’autant plus que le champ de tir est situé au cœur d’un massif forestier remarquable (la forêt d’Ermenonville), du Parc Naturel de l’Oise – Pays de France et d’une espace naturel sensible classé Natura 2000.
Avec l’approfondissement du problème, divers contacts, et au vu d’approbation des travaux envisagés sur le champ de tir proprement dit par la « commission départementale de la nature, des paysages et des sites », l’AU5V, soutenue par CycloTransEurope, a demandé début mai que la réouverture de ce champ de tir soit conditionnée par la mise en œuvre d’une réelle alternative pour la continuité de l’EuroVélo-route n°3, et non pas seulement d’une déviation vers le GR11, chemin de terre non stabilisé qui ne peut convenir aux usagers des véloroutes et voies vertes.


Petite bonne nouvelle, la ré-ouverture du champ de tir est désormais décalée à septembre 2018 ou janvier 2019, laissant du temps à l’armée (et au Département + Région ?) pour trouver une alternative satisfaisante à la voie verte.


Le feuilleton de la mobilisation est intégralement décrit sur le site de l’AU5V. Un dossier exemplaire sur bien des points :