Normandie : Inauguration de la Seine à vélo

Source : Paris-normandie.fr du 26 mars 2018

Tourisme. Une centaine de personnes ont assisté vendredi 23 mars à la présentation du projet de Seine à vélo pour le tronçon reliant Vernon aux Andelys. Par ses aménagements, le projet vise à améliorer l’attractivité du territoire.
Après Giverny et Port Mort, une réunion publique a été organisée à Vernon pour présenter la Seine à vélo. Malgré une large communication du Département, porteur du projet, ce dernier suscite toujours autant de curiosité. Une centaine de personnes étaient ainsi réunies dans la salle des mariages de l’Hôtel de ville pour entendre le descriptif concernant le tronçon qui reliera Vernon aux Andelys.


Si une première partie a déjà été effectuée entre Vernon et Manitot à l’automne dernier, la réalisation de l’ensemble du tronçon prioritaire s’étendra jusqu’en 2020.


Le patron du Tour de France pour l’inauguration
La seconde partie, reliant Manitot à Giverny, est prévue à l’automne 2018,. Viendra celle entre Les Andelys et Vernon, entre 2019 et 2020. « On ne peut pas cacher que le noyau dur du projet pour le Département se situe entre Giverny et Les Andelys », a souligné Sébastien Lecornu, secrétaire d’État (LREM) en charge de la Transition écologique. L’ancien maire de Vernon rappelle, dès que l’occasion se présente, que la Seine à vélo reste son « bébé ». « La livraison de ces 33 km est notre priorité pour la fin du mandat départemental en 2021 », souligne-t-il.


Passant sous une arche de l’ancien pont de Vernon, la Seine à vélo traversera également le parc des Tourelles. Principalement utilisé aujourd’hui par les clubs de voile, kayak et aviron, le potentiel de ce lieu, propice à la flânerie, apparaît aujourd’hui sous-exploité. « Nous avons notamment la volonté d’y créer une Maison du vélo et de développer des services autour de ce mode de transport, a souligné Benjamin Del Monte, responsable de projets vélo route voie verte au Département. Des réflexions sont également engagées pour installer des services provisoires tels que des food trucks. » Des aires de services pour vélos (réparations, stockage...), des toilettes publiques et des aménagements paysagers sont aussi prévus.


Un platelage en bois sera, quant à lui, installé sur une distance de près de 500 m pour épouser le bras de la Seine au niveau de Ma campagne. Des transats, des tables de pique-nique, du mobilier connecté, des pontons de bois et de bornes de recharge vélos, fonctionnant avec de l’énergie solaire, ponctueront le parcours. « La Seine à vélo a notamment pour objectif d’améliorer l’attractivité du territoire, d’où la volonté de nous placer sur le théâtre de l’innovation », a souligné Benjamin Del Monte.


Si la partie Giverny-Les Andelys est lancée, les équipes en charge du projet devraient avoir plus de difficulté pour développer le tronçon vers La Roche Guyon (78), plusieurs propriétés se trouvant notamment sur le tracé. « Nous travaillons sur deux-trois scénarios, a précisé Sébastien Lecornu. Car la partie Giverny/Gasny est un peu plus ‘’touchy’’. » La première réunion publique qui s’était déroulée à Giverny en décembre avait d’ailleurs illustrée ces « tensions » (lire notre édition du 12 décembre). Vendredi soir, le public a cloturé la présentation par des applaudissements. Quelques mains se sont ensuite levées, les interventions revenant sur des détails comme la sécurisation du parcours ou la présence éventuelle de barbecues en pierre...


D’une longueur précise de 2 150 m, la voie reliant Vernon à Manitot sera, quant à elle, ouverte dès le deuxième trimestre 2018. Et tenant toujours à ce que Vernon et son département profitent de son entregent, Sébastien Lecornu a annoncé la présence de Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, pour l’inauguration du premier tronçon, en juin.


Celia MICK - paris-normandie.fr