La V50 avance entre Lyon et Schengen

Voici encore un numéro pour désigner une des véloroutes du schéma national des véloroutes et voies vertes : V50. Ce numéro n’évoque pas grand-chose par lui-même mais si on vous dit vallée de la Moselle et vallée de la Saône, vous situez sûrement un peu mieux. Cet itinéraire commence à se structurer…. enfin ! Car à y regarder de plus près, cet itinéraire national qui relie Lyon à la frontière franco-germano-luxembourgeoise (Schengen plus précisément), présente un taux de réalisation appréciable. 80 % de ses 750 kilomètres sont praticables à ce jour dans d’assez bonnes conditions.

Un comité d’itinéraire en vue avec la participation de l’AF3V
La Délégation Régionale de l’AF3V en Lorraine agit pour le développement de cet axe depuis maintenant plus d’une dizaine d’années, dans sa région mais aussi en tant que Délégation d’Itinéraire pour l’AF3V. A la faveur de divers contacts avec les élus, notamment du Département de la Haute Saône, une réunion s’est montée dernièrement en lien avec le Département voisin de la Côte d’Or et la Région Bourgogne – Franche Comté, accompagnés par l’association des Départements et Régions Cyclables. Le 22 mars dernier, environ 70 personnes se sont réunies à Port sur Saône, à mi-parcours de la V50, pour initier une démarche de développement. Représentants des collectivités, des structures de tourisme, des acteurs économiques et associatifs, de Lyon jusqu’à Thionville, il y avait du monde. De la matinée d’échanges sous la conduite affable de Mr Krattinger, Président du Conseil Départemental de la Haute Saône, il est ressorti une vraie volonté de coordonner les acteurs sur tout l’itinéraire. Un Comité d’Itinéraire devrait donc voir le jour d’ici à l’automne 2017. Dès son installation, cette instance aura déjà de la matière à traiter.

Trouver un nom pour la V50 : appel à contribution
Des groupes de travail réunis l’après-midi ont en effet conclu à la nécessité de mener une étude « marketing » et une étude pour la dénomination de cet itinéraire, études qui seront menées dès cet été. En effet, si la mention V50 n’est absolument pas évocatrice, cet itinéraire est appelé selon les lieux « Véloroute Charles le Téméraire », « Chemin de la Moselle, « Canal des Vosges », « Rives de Saône », « Voie Bleue ». Il faut désormais lui trouver un nom qui évoque quelque chose, et pas seulement aux seuls Français, mais à tous les futurs touristes à vélo qui parcourront cette véloroute à vocation européenne, en continuité des itinéraires déjà existants chez nos voisins allemands, luxembourgeois, belges ou néerlandais.
Si vous avez des idées de nom, faites-nous en part : lorraine-3v(at)orange.fr

V50 : des travaux en cours
Attendus depuis plus de 10 ans, les travaux sont enfin en cours sur les 35 km restants pour assurer la liaison entre Metz et Nancy. Avec les bonnes conditions météo de ce printemps, les travaux ont bien avancés et plus de la moitié du linéaire est déjà revêtu d’un enrobé d’excellente qualité. L’achèvement des travaux est prévu pour cet automne, pour une inauguration espérée avant la fin d’année.
D’autres travaux sont également programmés en Haute Saône cet été pour achever la liaison avec les Vosges. A la fin de cet été, 90 km de voie verte pourront être parcourus d’un seul tenant, depuis Socourt dans les Vosges jusqu’à Corre en Haute Saône.

V50 : édition un guide en préparation
L’éditeur de topo-guides vélo Chamina s’intéresse à cet itinéraire et devrait sortir un nouveau guide en fin d’été. Les reconnaissances de terrain et les prises de contact auxquelles ont participé les associations relais de l’AF3V sur l’ensemble du parcours permettront aux rédacteurs et concepteurs du guide d’affiner son contenu. Espérons que nos remarques sauront être correctement intégrées !