Ardèche : Dolce via, un itinéraire pour les déplacements actifs ?

Communiqué de presse du CoDep FFCT 07, délégation départemental Ardèche.

La Dolce Via un itinéraire pour les déplacements actifs ?

La Communauté d’Agglomération de Privas Centre Ardèche, qui a repris la gestion de la Dolce Via sur son territoire, prévoit de réaliser la liaison avec la Voulte, pour la raccorder a la ViaRhôna, un bon revêtement entre St Fortunat et St Laurent-du-Pape.

En effet depuis l’origine si la mise en sécurité de l’itinéraire a été bien réalisé, rien n’a été fait pour la couche de roulement beaucoup de discussions ont eu lieu entre les différents utilisateurs.

Cela a pris du temps mais les automobilistes ont disparu. C’est un itinéraire pour les loisirs et la promenade qui a pris place dans la vallée. Il devient un itinéraire de déplacements actifs !

Cette fonction va encore se développer avec le prolongement vers La Voulte. L’augmentation du trafic sur la D 120 y rend la circulation à vélo dangereuse. Mais aujourd’hui, la piste devient difficile et même impraticable par endroit.


La Communauté d’agglomération de Privas a donc prévu de réaliser une couche de roulement de bonne qualité entre Saint-Fortunat et La-Voulte.

Un collectif d’usagers s’est constitué et est inquiété par le risque que l’aménagement prévu soit trop dur et conduise à la modification du caractère actuel de cet itinéraire.

L’AF3V soutient le choix de la Communauté d’agglomération de Privas. Comme pour la FRAPNA, les voies vertes et voies douces doivent permettre le développement de tous les déplacements actifs non carbonés, aussi bien pour les déplacements quotidiens que pour les loisirs et le tourisme et, pour cela, les aménagements doivent permettre une pratique par tout temps.

Bien sûr les personnes qui font le parcours pour leur loisir, quand il fait beau, une fois ou même plusieurs, se contentent d’un chemin de terre avec des passages difficiles, par contre, si elles sont amenées à le faire régulièrement en toutes saisons et quel que soit le temps, pour rejoindre leur lieu d’activité, comme également les personnes à mobilité réduite qui n’ont pas beaucoup de lieux à leur disposition, il est indispensable que le revêtement soit de bonne qualité.

Aujourd’hui des voies vertes existent partout. Elles sont des espaces partagées entre différentes catégories d’usagers : piétons, familles, randonneurs, joggeurs, vélos, vététistes, équestres mais aussi des personnes à mobilité réduite. L’expérience montre que, s’il y a eu au début, des conflits d’usages, les différents usagers ont appris à cohabiter, à se respecter et à adapter leur comportement en fonction de la fréquentation du parcours.
A l’usage, il est montré qu’il n’y a quasiment jamais d’accident de personnes sur les voies vertes.
Il est souvent possible de traiter une zone de roulement de bonne qualité et des surlargeurs en stabilisé ou même en herbe pour les joggeurs ou les cavaliers.


contact :
Jacques Perez - Comité départemental cyclotourisme 07 délégué AF3V Ardèche - jacques.perez07@wanadoo.fr - tel : 04 75 41 53 07

Albert Cessieux - AF3V délégué Régional AURA - albert.cessieux@orange.fr -
Tel : 06 82 48 97 46